Milieux naturels

Vraiville reboise sa forêt avec les enfants

Dans la forêt de Vraiville, 15 hectares doivent être reboisés. Les enfants de l’école ont mis la main à la pâte (ou plutôt dans la terre) pour en replanter une partie et protéger les petits arbres des chevreuils.

Publié le

Ce vendredi matin, le froid ne semble pas arrêter les 22 enfants de la classe de CE2, CM1, CM2 de Lucie Rousé, à l’école de Vraiville. Avec l’aide de François Launay, technicien forestier territorial de l’Office National des Forêts, ils ont replanté quelques-uns des 1 900 chênes sessiles, pommiers, poiriers et alisiers torminaux et les ont protégés de l’appétit des chevreuils.

« Il ne restait pratiquement plus d’arbres sur cette parcelle à part quelques bouleaux. Les arbres sont importants pour capter le carbone, éviter l’érosion des sols, filtrer l’eau, nourrir la faune sauvage, sans parler du rôle social et économique de la forêt » développe François Launay.

Le soutien de l’Agglo et de France Relance

Les enfants mettent toute leur énergie à planter les petits arbres, à tasser la terre autour et à mettre une protection autour. « On n’avait jamais planté d’arbres avant aujourd’hui. On reviendra pour voir s’ils ont grandi » promettent Alice, 8 ans et Lindsay, 10 ans.

« Ce type d’action est intéressant à travailler avec les enfants. On peut aborder les notions d’environnement, de biodiversité, comprendre la fonction d’une forêt, apprendre les essences replantées. Les enfants retiennent mieux quand ils agissent directement » souligne Lucie Rousé, professeur des écoles.

Le maire Hervé Gamblin a reçu une aide de France Relance et de l’Agglo pour reboiser cette parcelle de 2 hectares. Il en reste encore 13 sur les 60 hectares que compte la forêt de Vraiville. Hervé Gamblin cherche des mécènes et des subventions. Un budget de 10 000 € est nécessaire pour reboiser un hectare.

 

Infos complémentaires