Rapport d’activité 2021

Découvrez le rapport d'activité 2021 de l'Agglomération Seine-Eure qui a été approuvé par les élus communautaires, le 25 février 2022.

Encore marquée par la crise sanitaire, l’année 2021 a pourtant été riche en réalisations grâce à la mobilisation des élus et des agents de l’Agglomération, mais aussi grâce aux financements prévus dans les contrats signés avec l’Etat et nos partenaires (Département, Région, etc), qui sont des piliers sur lesquels reposent nos projets. La revoyure du contrat d’Agglo Etat-Région (173M € pour réaliser 119projets), le  contrat de relance et de Transition Ecologique (CRTE) viennent soutenir nos grandes ambitions résumées dans le projet de territoire 2020-2026, finalisé en décembre. Nous continuons à aménager le territoire Seine-Eure qui, malgré la crise sanitaire, ne perd rien de son dynamisme.
Nous avons continué à aider les commerçants et artisans en débloquant un fonds de soutien d’urgence, en mettant en place un chéquier numérique pour développer la vente à distance.
On le voit, la santé est un bien précieux. Aussi, nous avons créé un fonds de concours d’1 M€ sur la période du mandat pour aider les communes à développer des projets médicaux. Heudebouville a ouvert la marche en créant son centre de santé avec 3 médecins.
Grâce à l’action des élus, des agents et de nos partenaires, de beaux projets voient le jour. C’est le cas de la restauration du château de Gaillon, bel héritage de la période Renaissance à qui nous souhaitons redonner toute sa splendeur grâce à la confiance de l’Etat. La pose de la première pierre du Carré St-Cyr, au Vaudreuil et le démarrage de la construction de la pépinière des métiers d’art marquent la naissance d’un nouvel écosystème autour de l’artisanat d’art et du luxe. Le label «Ville et Métiers d’art » que nous avons décroché va nous permettre de définir la stratégie à mettre en place. Si la vie va reprendre dans l’ancienne église désacralisée, c’est le cas aussi des friches que nous réhabilitons : le Hub Expo & Congrès à Louviers en est le plus bel exemple de l’année.
Reconstruire la ville sur la ville pour économiser des terres agricoles fait partie de nos ambitions. La protection de l’environnement se traduit aussi par les nouvelles consignes de tri et la modernisation du centre de tri de Guichainville dans lequel nous avons investi. L’action de chacun est importante dans ce domaine. C’est aussi au cours de la soirée créative Territoire de Solutions que nous avons pu constater l’esprit d’initiative et de solidarité dont font preuve les habitants. Grâce à leurs idées et leurs talents, ils participent pleinement, eux aussi, au dynamisme du territoire.

Avec toute notre gratitude pour tous ceux et celles qui contribuent, tous les jours, à l’attractivité et au dynamisme de notre territoire.

Bernard Leroy
Président de l’Agglomération Seine-Eure

Commerce

FISAC (Fonds d’Intervention pour les Services, l’Artisanat et le Commerce)

Initié par l’État, le FISAC soutient l’Agglomération Seine-Eure dans sa volonté de maintenir et développer un tissu d’entreprises commerciales et artisanales de proximité.

Les fonds mobilisés visent à accompagner les projets de rénovation et modernisation des locaux commerciaux et artisanaux, les projets d’aménagements intérieurs et extérieurs destinés à faciliter l’accessibilité des entreprises aux personnes à mobilité réduite ou encore développer l’outil de production.

Le FISAC est présent sur le territoire Seine-Eure à travers 3 dispositifs, à savoir : l’Opération Collective de Modernisation (OCM), l’Opération Urbaine Collective (OUC) et l’Opération Collective en milieu rural.

Ces deux dispositifs ont pris fin le 26 novembre dernier et ont permis d’accompagner depuis 2012, 205 commerçants et artisans (99 pour l’OCM et 106 pour l’OUC), soit près de 1 860 674 € mobilisés.

Ce nouveau dispositif, lancé début 2020, couvre les entreprises commerciales et artisanales implantées sur le périmètre EST du territoire Seine-Eure (communes de l’ex-CCEMS).

Soutien aux unions commerciales et artisanales

L’Agglomération Seine-Eure subventionne les unions commerciales et artisanales de son territoire dans le cadre de l’organisation de leur programme d’animations annuelles.

9 unions commerciales et artisanales sont présentes sur le territoire de l’Agglomération Seine-Eure.

En 2021, 8 d’entre elles ont été accompagnées financièrement pour un budget total alloué de 102 067 €.

Soutien aux associations diverses

L’Agglomération Seine-Eure subventionne les associations proposant de l’animation en faveur du commerce et de l’artisanat local.

En 2021, l’association Fleurs et Jardins, basée sur la commune du Vaudreuil, souhaitait organiser un marché floral les 24 et 25 avril. Pour cette manifestation, l’Agglomération Seine-Eure a accordé à l’association une subvention d’un montant de 4 500 €. Cependant, en raison de la crise sanitaire, cette manifestation n’a pu avoir lieu.

Achetons local en Seine-Eure

Le réseau « Achetons local en Seine-Eure » a pour objectif de répondre aux attentes des consommateurs qui souhaitent trouver chez les commerçants de proximité un grand nombre de produits locaux. Régulièrement de nouveaux adhérents rejoignent le réseau pour participer au développement local et offrir aux consommateurs des produits en circuits courts.

Le réseau « Achetons local en Seine-Eure » qui compte aujourd’hui 49 membres (27 acheteurs et 22 fournisseurs) a pu accueillir en 2021 :

Pour la première année, l’Agglomération Seine-Eure a voulu mettre en avant les adhérents du réseau « Achetons local en Seine-Eure » au travers la réalisation de capsules vidéos. Ce sont 10 acheteurs et fournisseurs que vous pouvez retrouver sur Youtube :

  Collet Traiteur – Louviers   Les Vergers du Mesnil Jourdain
  Epicerie Com’Avant – Clef-Vallée-d ’Eure   La Ferme des Peupliers – Flipou
  L’Ile aux Abeilles – Porte Joie   La Manoir de Surville
  La Ferme de la Salle – Val-de-Reuil   Les Pépites d’Hélène – La Haye-le-Comte
  Brasserie des 2 Amants – Val-de-Reuil   Le Petit Panier – La Haye-Malherbe

Enfin, une formation sur les réseaux sociaux, niveau perfectionnement, s’est tenue le lundi 28 juin. L’atelier a permis d’accompagner les acheteurs et fournisseurs dans l’amélioration de leur page Facebook Pro.

Cet atelier s’est tenu avec l’intervention et le soutien de la Chambre d’agriculture de Normandie.

Plan de soutien à destination des artisans-commerçants

Pour faire face à la crise sanitaire, l’Agglomération Seine-Eure a mis en place dès mars 2020 un dispositif de soutien spécifique à son territoire pour venir en aide aux commerçants et artisans de proximité particulièrement touchés par la crise sanitaire Covid-19. Cet accompagnement s’est poursuivi sur l’année 2021.

Aide à l’achat de produit et matériel de protection

  • Subvention forfaitaire de 300 € pour les commerces recevant du public.
  • 144 entreprises aidées, soit un budget de 43 200 €

Chèque numérique pour la mise en place d’une solution de vente à distance

L’Agglomération Seine-Eure a offert un chèque numérique d’une valeur de 300 € aux commerçants s’étant dotés d’une solution numérique de vente à distance.

  • 8 commerçants ont perçu ce chèque pour un budget de 2 400 €

Fonds de soutien d’urgence

Financé à hauteur de 50% par l’Agglomération Seine-Eure et 50% par les communes, ce fonds a permis de pallier aux difficultés de trésorerie des entreprises commerciales et artisanales les plus impactées et risquant de disparaître.

  • 403 100 € d’aides, distribuées à 179 entreprises

Impulsion Relance – Résistance 1 & 2

L’Agglomération Seine-Eure et la Région Normandie accompagnent les entreprises exclues des dispositifs nationaux.

  • 244 entreprises aidées pour un budget de 653 300 €

Mise à disposition gratuite de la plate-forme « Ma Ville Mon Shopping »

Cette plateforme de vente en ligne permet aux artisans et commerçants de continuer leur activité à distance, en proposant le Click & Collect ou la livraison à domicile. Elle est mise à disposition gratuitement grâce au partenariat de l’Agglomération Seine-Eure Seine, La Poste, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Eure et la Chambre de Commerce et d’industrie Portes de Normandie. Le budget alloué à cette plateforme était de 27 834 €.

Artisanat

  • Réalisation de capsules vidéo dédiées aux artisans d’art. 10 vidéos supplémentaires ont été réalisées pour valoriser les artisans d’art de notre territoire. Au total, ce sont 20 artisans d’art qui ont été mis en valeur dans le cadre de ces vidéos
  • Dans le cadre du label Ville et Métiers d’Art, participation à la rédaction d’un ouvrage d’art. Dans cet ouvrage édité en fin d’année, 4 artisans d’art ont pu être mis à l’honneur. Ce label a également permis la réception d’une délégation d’élus et techniciens de la ville de Caudry (Nord Pas de Calais) afin de présenter la politique de Valorisation des Métiers d’Art mise en place sur le territoire
  • Lancement des travaux de l’ancienne église Saint-Cyr mi-mai 2021 ( 2 phases de fouilles archéologiques, évacuation et terrassement à l’intérieur de l’église, réfection du clocher, intervention sur la charpente et dépose de la couverture)
  • 4 octobre : Pose officielle de la première pierre sur ces 2 projets Carré Saint-Cyr (ancienne église et ateliers)
  • Mise en place et suivi du Collège M2 avec Jean-Baptiste Sibertin-Blanc. Le concept de cette masterclass est de faire rencontrer des artisans, des designers et des professionnels de l’intelligence numérique autour d’un objet à créer ensemble. Par équipe de 3, chaque professionnel apporte ses compétences pour élaborer une œuvre unique
  • Maîtrise d’œuvre en cours pour la création d’un lotissement d’activités artisanales sur la commune des Damps
  • Outil en Main Seine-Eure de Louviers : travaux d’embellissement réalisés dans les locaux situés au 4 impasse des Prés à Louviers
  • Congrès Consumer Safety & Cosmetics : il s’est tenu le 10 juin au Pavillon des Aulnes du Vaudreuil en partenariat avec la Cosmetic Valley. Le thème de ce congrès était : comment concilier enjeux environnementaux et sécurité du consommateur. Une cinquantaine de professionnels était présent. Des congressistes ont pu également assisté à ce congrès en distanciel.
  • Développement d’un véritable écosystème autour de la parfumerie et cosmétique. Toute la filière est représentée sur le territoire Seine Eure : de la recherche et développement des laboratoires de grandes marques, à la production, à la logistique et au conditionnement

Trophées de l’apprentissage :

Le Centre de Formation d’Apprentis Interconsulaire de l’Eure et l’Agglomération Seine-Eure ont organisé la 6ème cérémonie des Trophées de l’Apprentissage, en collaboration avec la Région Normandie, la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de l’Eure et la Chambre de Commerce et d’Industrie Portes de Normandie le jeudi 2 décembre à Glacéo, à Louviers.

Avec près de 500 personnes présentes, cette cérémonie des trophées vise à valoriser l’apprentissage, le commerce et l’artisanat, à travers le trinôme apprenti-entreprise et CFAIE.

Service emploi et formation

Le service emploi et formation propose aux entreprises locales et aux habitants du territoire un ensemble de services, pour faciliter l’adéquation entre l’offre et la demande d’emploi.

Le site Emploi-Seine-Eure permet de diffuser les offres d’emploi locales et de promouvoir les emplois et actualités du territoire. Environ 2 500 offres d’emploi sont proposées sur ce site. Afin de renseigner les personnes sur l’emploi ou la formation, une permanence emploi est proposée sur rendez-vous. Pour le public en difficulté d’insertion, un accompagnement renforcé dans le cadre du PLIE, a permis à 25 personnes d’obtenir un emploi de plus de 6 mois ou une formation qualifiante. 110 personnes ont été suivies sur l’année.

Malgré le contexte, 2 évènements emploi se sont déroulés sur cette année 2021 :

  • Les Rencontres toquées avec pour objectif de faire se rencontrer des entreprises et des personnes en recherche d’emploi autour d’un atelier culinaire.
  • Le forum de l’intérim, qui s’est déroulé au château de Tournebut, a été l’occasion pour les demandeurs d’emploi de déposer leur cv auprès de 12 agences d’intérim du territoire. Les visiteurs ont également pu rencontrer 4 partenaires de l’emploi.

Les salariés des entreprises bénéficient d’un service d’accueil afin de faciliter leur installation sur le territoire Seine-Eure (découverte du cadre de vie, recherche de logement, aide au conjoint en recherche d’emploi, …). 220 demandes ont été suivies en 2021 (record battu cette année). 350 entreprises sont concernées.

Le kit de bienvenue pour les nouveaux arrivants illustrant la haute qualité de vie en Seine-Eure continue de se développer avec de nouveaux partenariats. Le travail se poursuit avec La maison de l’habitat et Arsène pour rendre le territoire toujours plus attractif.

Un dispositif inédit de sensibilisation aux métiers de la main en milieu scolaire « Manufacto » a été mené avec le collège Le Hamelet à Louviers. Une classe de 4ème a fabriqué un porte document en cuir avec un artisan maroquinier Hermès. Le projet se poursuit sur 2022 avec 2 classes : une classe de Collège Simone Signoret à Val d’Hazey qui confectionnera une trousse en cuir, et une classe de 4ème du Collège Le Hamelet à Louviers qui fabriquera un tabouret en bois.

Aide à l’immobilier

La Communauté d’agglomération Seine-Eure propose aux entreprises locales de les accompagner financièrement dans leur projet de construction ou de réhabilitation de leur bâtiment. Cette aide est sous forme de subvention accordée après la validation d’un dossier de présentation.

Depuis le lancement du dispositif, 12 entreprises en ont bénéficié pour une enveloppe totale de 1 044 377 € dont :

  • 10 entreprises de l’ex-territoire CASE,
  • 2 entreprises de l’ex-territoire CCEMS

Quelques exemples : Compagnie des Pâtissiers de Normandie, Carlo Erba, Altix, Verleyen Terrassement, Atelier Normand de Serrurerie, Normandie Lavage Alimentaire, Valdepharm, Barry Callebaut, ATA Logistique

Aménagement Développement

  • Études préalables à l’aménagement d’Ecoparc 4 : études préalables achevées, approbation du dossier de création de la ZAC, préparation du dossier de réalisation
  • Lancement des études préalables ZAC Pîtres Le Manoir
  • CPIER : Lancement de l’étude résilience de la zone d’activités Val d’Hazey/Gaillon/Saint-Pierre-la-Garenne sur la thématique de l’inondation. Les rendez-vous avec les entreprises ont été effectués. Lancement de l’étude secteur gare
  • Extension de la ZAC des Champs Chouettes : le cahier des charges a été rédigé. Sollicitation d’un cabinet de géomètre pour un futur permis d’aménager. Lancement des consultations des entreprises
  • Fouilles archéologiques ZA du Trou à Crillon : Consultation en 2022

Implantation Commercialisation

  • 24   sociétés accompagnées :
    •  11 pour de l’acquisition de terrains
    •  11 sociétés s’implantant sur notre territoire ont déménagé (implantations exogène)
    •   13 entreprises se sont développées sur notre territoire et ont déménagé soit pour raison de développement d’activités ou autres (développement endogène)
  • 76 000 m² de surfaces louées ou acquises
  • Près de 31 hectares de terrains sous compromis
  • Près de 700 emplois conservés sur notre territoire
  • Près de 330 créations d’emploi envisagées.

Quelques implantations : Carrière de Vignats / Cohinvest / Akka / Transdev / JCL Ingénierie / Transport Mamour / Skytech

L’Agglo Seine-Eure instruit pour le compte des communes les permis de construire. La maison de l’habitat conseille les maires, et accompagne les habitants pour la rénovation de leur logement.

Projets Urbains

Louviers, ZAC Côte de la Justice

275 futurs logements reposant sur une conception vertueuse laissant une place privilégiée à la nature (logements collectifs et individuels)

Etudes urbaines Gaillon –Val-d’Hazey

Deux études ont été engagées par l’Agglo pour les communes de Gaillon et du Val d’Hazey en 2021, en partenariat avec l’EPFN (maître d’ouvrage et co-financeur) et la Région Normandie (co-financeur).

Étude centre-bourg de Gaillon

Elle a pour objectif de définir un programme d’actions visant au renforcement de l’attractivité du centre-bourg. Les problématiques d’habitat, de mobilité, d’espaces publics, de services et de commerces, etc., pour revitaliser et conforter la place du centre-bourg.
Coût de l’étude : 83 910 € (EPFN : 35%, Région : 40%, Agglo : 25%)
Durée de l’étude : 8 mois

Étude de restructuration du secteur Gare de Gaillon-Aubevoye

L’objectif est de recomposer le quartier gare, présentant une situation singulière au cœur d’une zone d’activité économique. Porte d’entrée économique et touristique du territoire, un programme sera proposé pour mieux connecter cette gare aux centre-bourgs environnants pour tous les modes de déplacements, proposer de nouveaux services et donner plus de visibilité et de lisibilité au quartier.
Coût de l’étude : 119 211,89 € (EPFN : 50%, Région : 35%, Agglo : 15%+TVA)
Durée de l’étude : 12 mois

Urbanisme, planification et foncier

ADS

  • 4 500 demandes d’autorisations d’urbanisme ont été instruites. +18 % par rapport à 2020 (comme ces dernières années).

Foncier

  • 53 actes sur l’année 2021, pour un montant total d’acquisitions de 3 000 000€ (environ 2 500 000 € pour le site ex-CINRAM) et de cessions de 1 000 000 €
  • 2 100 déclarations d’intention d’aliéner traitées sur l’année 2021. +24% par rapport à 2020

Planification

2 nouvelles procédures initiées :

  • Une déclaration de projet portant sur le site des carrières de Vignat en reconversion d’une friche industrielle sur la commune du Val d’Hazey.
  • Élaboration d’un règlement local de publicité intercommunal (RLPi).

Service Habitat

Accompagnement à la rénovation

  • Plus de 1 160 nouveaux contacts contre 966 en 2020
  • Un nombre de dossiers accompagnés équivalant à 2020 (153 environ) mais une mobilisation des subventions Anah et Région exceptionnelle avec des dossiers engageant des travaux plus complexes (bouquet de travaux) et ambitieux (rénovation niveau BBC / habitat très dégradé)
  • Plus de 360 000 € d’aides versées
  • Adaptation du domicile au vieillissement et au handicap (augmentation des dossiers travaux pour 37 par rapport à 30 en 2020)

Dispositifs d’aide à l’accession des particuliers et à la construction/rénovation des logements sociaux.

  •  L’OPAH-RU sur Louviers (convention signée en novembre 2021) ciblant une cinquantaine d’adresses prioritaires très dégradées
  • Partenariat avec l’association Régionale pour la Promotion de l’Éco-construction en Normandie (ARPE) sur l’auto-réhabilitation accompagnée : achat de matériel / et avec Maisons Paysannes de l’Eure : organisation d’un chantier participatif

Plan de sauvegarde de la Garancière à Val-de-Reuil

  • Aide pour les ménages pour la Prime accession : 76 dossiers déposés (contre 85 en 2020) avec 27% d’achats dans l’ancien avec travaux / 145 000 € versés en 2021 contre 226 000 € en 2020
  • Aide pour les bailleurs sociaux dans leurs projets : plus de 360 000 € versés en 2021 en fonds propres et engagement d’une aide de 35 000 € pour la création de 8 nouveaux logements sociaux (Pont de l’Arche et Courcelles sur Seine), contre 228 068 € versés en 2020

Lancement des études pour un nouveau PLH à l’échelle du territoire fusionné

Le programme local de l’habitat (P.L.H.) est un document de planification et de programmation établi par un établissement public de coopération intercommunale (E.P.C.I.) sur l’ensemble de son périmètre. Le P.L.H. doit définir une politique locale dont les objectifs et les principes visent à :

  • Répondre aux besoins en logements et en hébergements
  • Favoriser la mixité sociale

tout en assurant entre les communes et entre les quartiers d’une même commune une répartition équilibrée et diversifiée de l’offre de logements.

Attractivité du territoire vis-à-vis des nouveaux arrivants

  • Accompagnement de la Maison de l’habitat
  • Mission d’accueil des salariés à la recherche d’un logement et à l’installation
  • Des outils développés avec l’aide du service Communication (livret habitat, vie du site internet et des réseaux sociaux , rdv de l’immobilier neuf, participation au salon de Rouen, plaquette investisseurs)

La Direction des cohésions territoriales a en charge la gestion des politiques d’inclusion sociale et regroupe les services de la politique de la ville, les opérations de renouvellement urbain et de la politique sociale d’accueil des gens du voyage. Les enjeux de développement social sont colossaux sur le territoire Seine Eure qui cultive le paradoxe de créer de la richesse tout en ne parvenant pas à enrayer un fort taux de pauvreté.

De la crise sanitaire au développement de l’offre de soins

La Politique publique de santé pilotée par Seine-Eure Agglomération repose sur une approche globale « santé, bien-être, qualité de vie ». En effet, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la santé d’un individu se définit comme « un état complet de bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ». En 2021 les élus ont souhaité orienter leur politique publique autour de l’offre de soins, le handicap tout en poursuivant le travail autour de la promotion de la Santé, validée dans le Contrat Local de Santé.

Politique de santé / Offre de soins

  • Création d’un fond de concours d’un million d’euros sur la période du mandat (2020/2026) pour aider les communes qui ont un projet médical
  • Accompagnement méthodologique des communes avec une structure spécialisée à hauteur de 10 000 €
  • Ouverture du centre de santé d’Heudebouville. Actuellement 5 personnes sont en charges de ce centre : 2 personnels de la commune pour faire la coordination et la gestion et 3 médecins recrutés (deux à temps non complet et un à temps complet). Dans les mois qui viennent le Maire souhaite recruter une personne à temps plein pour la gestion de l’équipement et six médecins sont attendus (à temps complet ou non)

Etude autour du Handicap : diagnostic et piste de développement à proposer aux élus locaux

Avec le soutien financier de la CAF, l’Agglomération missionne un cabinet d’étude pour une année afin de faire un diagnostic global de la situation de vie des personnes porteuses d’un handicap. Des thèmes croisés sont étudiés : emploi, logement, parentalité ou encore transport.

Accès aux Droits pour tous : la place de la Maison de Justice et du Droit

Située à Louviers, la Maison de Justice et du Droit a pour missions et objectifs d’accueillir, informer et orienter gratuitement des usagers, qu’ils habitent sur le territoire ou non.

La Maison de Justice est restée ouverte pendant toutes les périodes de confinement sur rendez-vous et les permanences téléphoniques ont été maintenues.

Le profil du public accueilli est le suivant :

  • 1593 personnes accueillies au cours de l’année
  • Public majoritairement féminin (60%)
  • Public majoritairement lovérien (30%)
  • Catégories socio-professionnelles majoritairement représentées :
    • Salariés/apprentis : 48%
    • Retraités : 17%
    • Chômeurs/personnes sans ressources : 17%
    • Autres : 18%

CIAS : quelques chiffres

  • 102 agents présents au 31 décembre 2021 (94 aides à domicile et 1 équipe administrative de 8 personnes)
  • 2 hommes et 100 femmes
  • Moyenne d’âge de 42 ans pour les intervenants et de 84 ans pour les bénéficiaires
  • 517 bénéficiaires (11 GIR 1, 120 GIR 2, 99 GIR 3, 156 GIR 4, 131 GIR 5 et 6)
  • 95 200 heures d’intervention (soit une hausse de + 1,12% par rapport à 2020)
  • 29 minutes en moyenne d’intervention chez le bénéficiaire
  • 87% des heures d’interventions financées par le Département (APA*, PCH**, Services Ménagers)
  • 194 909 interventions en 2021, soit une moyenne de 533 interventions par jours

*Allocation Personnalisée d’Autonomie

**Prestation Compensatrice de Handicap

Actions menées

  • Accueil CIAS

Le CIAS Seine Eure s’est doté d’un nouvel accueil. En collaboration avec le service bâtiment, l’accueil se trouve dès à présent à l’entrée du CIAS offrant ainsi un accès plus convivial pour les aides à domicile et les bénéficiaires.

  • Plateau technique

Le CIAS Seine-Eure a transformé l’ancien accueil en plateau technique servant de formation aux aides à domicile.

Ce plateau technique est composé de matériel prêté par Médic’Eure tels qu’un lit médicalisé, une chaise pot, un lève-personne… permettant aux agents d’être formés sur ce matériel médical.

Le plateau technique sera inauguré en 2022.

Pont-de-l’Arche : le relais Petite Enfance (RPE) et Lieu d’Accueil Enfant-Parent (LAEP)

  • 141 assistantes maternelles agréées et 119 en activité
  • 3 agents dont 2 EJE (Educateur de Jeunes Enfants), 1 psychologue
  • 121 ateliers pour le RPE

Gestion en direct d’un multi-accueil (Gaillon) et d’une micro-crèche (St-Aubin-sur-Gaillon) (40 places au total)

  • 105 familles inscrites, 108 enfants inscrits,
  • 78 accueils réguliers, 66 accueils occasionnels, 23 accueils d’urgence,

Gestion en direct de 3 Relais Petite Enfance (2 à Gaillon dont un itinérant et 1 à La-Croix-St-Leufroy)

  • 167 assistantes maternelles en activité, 301 enregistrées sur le territoire
  • 208 familles touchées
  • 27 réunions
  • 4 agents dont 3 EJE et 1 secrétaire
  • 194 ateliers (17 sur le Roul’doudous, 70 sur la Ribambelle, 107 sur l’Ilot Doudous)

Retrouvez les structures petite enfance près de chez vous ici !

Actions

  • Manifestations festives: carnaval, spectacle de Noël…
  • Intervenants réguliers pour des ateliers d’éveils (musical, corporel) et développement des sens
  • Apprentissage de la langue des signes
  • Projet Ecolo-crèche (projet potager, réduction des déchets et des plastiques : sur-chaussures lavables, masques en tissu, produits d’entretien bio …) et projet Etudiants/santé
  • Analyse de pratiques professionnelles avec des psychologues

Temps d’échanges et de rencontres

  • Partages de pratiques à destination des professionnels du territoire
  • Journée des Assistants Maternels le 20 novembre regroupant 71 professionnels au château de Martot

Réseau Petite Enfance

Le réseau CASOU permet de :

  • Mettre en place une coordination territoriale du réseau collaboratif enfance-jeunesse de l’Agglo Seine-Eure
  • Structurer un réseau de professionnels en créant une dynamique de réseau des structures d’accueil, individuelles et collectives, du secteur petite enfance
  • Mutualiser les bonnes pratiques en termes d’accueil, d’accompagnement des familles, de formations…

L’outil COCOON permet :

  • Pour les familles :
    • Faire une demande de mode d’accueil en ligne et d’être accompagné gratuitement par un professionnel petite enfance en fonction des besoins spécifiques de chaque famille
    • Poser des questions en lien avec l’accueil de leur enfant à un professionnel de la petite enfance: accompagnement aux droits et devoir du particulier employeur, choix du mode d’accueil…
  • Pour les professionnels :
    • Réaliser un observatoire de la petite enfance sur le territoire de l’Agglo,
    • Gérer l’offre et la demande petite enfance à l’échelle du territoire.

Au total, ce sont 1 207 demandes d’accueil qui ont été effectuées.

L’agglo gère et anime les accueils de loisirs. Elle accompagne les parents au quotidien par l’échange de bonnes pratiques.

L’été des enfants

  • 1 225 enfants accueillis
  • 11 structures de loisirs ouvertes pour les 3-17 ans (14 structures en périscolaire)
  • 2 mois d’animation hors les murs pour découvrir, apprendre et partager : base de camps à Léry–Poses, séjours équitation, loisirs sportifs

Découverte du patrimoine

Des stages de découverte spécifiques sur la découverte du patrimoine : trois stages spécifiques sur le patrimoine ont été pour la première fois proposés au public. Ce projet a été mené en collaboration avec le service des archives et la valorisation du patrimoine de la direction culturelle de l’Agglomération Seine Eure, soutenu financièrement par la DRAC dans le cadre de l’appel à projet « C’est mon patrimoine ». Les lieux : le moulin d’Andé, l’île au roi, le château de Martot.

Une équipe de professionnels mobilisés au quotidien

Une équipe 60 agents de terrain œuvrent tous les jours pour accueillir vos enfants dans le respect du protocole sanitaire. Ils redoublent d’inventivité et de création pour que vos enfants puissent découvrir, se rencontrer, s’amuser ; le tout dans un esprit de bienveillance, d’écoute et d’entraide.

L’enfance jeunesse en quelques chiffres

  • 20 041 connexions au portail famille
  • 348 nouvelles familles en 2021, 426 enfants nouvellement inscrits
  • 3 479 familles concernées sur le territoire soit 5 391 enfants inscrits sur le portail famille

Des financements pour les associations

L’Agglo Seine Eure finance des associations porteuses de projets en direction des enfants et des jeunes du territoire :

Opérations phares

Aménagement d’un espace congrès au Hub 4.0, Louviers

  • Avancement : travaux en cours
  • Dates clés: livraison avril 2022
  • Coût : 8M€ HT de travaux
  • Surfaces : 5 000m² dont 1 300m² de salle congrès et 500m² de hall intérieur et 750 m² de salle traiteur polyvalent
  • 1 500m² de plateau bureaux, salle de réunion, formations à l’étage
  • Capacité : salle de congrès 1 000 places assises / 2 500 personnes debout – Hall polyvalent divers évènement (traiteur, exposition, séminaires) ~ 500 places
  • Spécificités : Matériaux et environnement industriel

Construction d’une Pépinière d’artisanat d’art, Le Vaudreuil

  • Avancement : travaux en cours
  • Dates clés: démarrage travaux août 2021, livraison novembre 2022
  • Coût : 2M€ HT de travaux
  • Surfaces : 400 m² de bâtiment
  • Capacité : 5 Ateliers pour les artisans, un espace de formation, 1 case commerciale, des espaces de travail partagés
  • Spécificités : réutilisation des matériaux de démolition pour l’habillage du bâtiment.

Réhabilitation de l’Eglise St-Cyr pour créer le Carré Saint-Cyr, Le Vaudreuil

  • Avancement : travaux en cours
  • Dates clés: démarrage travaux Mai 2021, livraison Novembre 2022
  • Coût : 2M€ HT de travaux
  • Surfaces : 315 m² de bâtiment
  • Spécificité : réhabilitation d’une ancienne église désacralisée en lieu d’exposition et de mise en valeur de l’artisanat d’art

Pôle d’échanges des Fontenelles

L’espace situé devant le lycée des Fontenelles présentait des zones vides ou résiduelles qui participaient à la dévalorisation du quartier. A cela, s’ajoutait le nœud de circulation lié à la densité de croisements de bus et cars aux heures d’entrée et sortie du lycée/collège, en prise directe sur le flux important de gros camions de l’avenue du Maréchal Leclerc, un dysfonctionnement local posant un problème de sécurité aux usagers, tout particulièrement aux scolaires à la descente des bus.

Ce projet, complémentaire à l’ANRU Maison Rouge, favorise un meilleur usage des transports en commun et des modes doux ; un pôle d’échanges tenant lieu d’espace public central, abrité pour permettre l’attente et la détente des usagers, qui fonctionnerait telle une vraie place de ville. Cet espace est un lieu paysagé qui sert de lieu de convivialité pour les élevés et les riverains dans un espace sécurisé. Cet espace de vie sera également utilisé par la ville de Louviers qui projette d’y installer un marché. De manière à assurer le stationnement du personnel des établissements scolaires, un parking VL d’une cinquantaine de places a également été créé entre les quais bus et le pigeonnier. Un giratoire a aussi été créé au niveau du carrefour de l’avenue du Maréchal Leclerc, de la rue des Fougères, de la rue des Fontenelles et la rue du Petit Frontin afin de sécuriser les circulations automobiles.

Les travaux ont duré 1 an (de août 2020 à septembre 2021)

Budget

Contrat d’agglomération Fiche B27

Opération Globale : 3 240 000 €

Dont :

  • 1 800 000 € pour l’Agglo Seine Eure
  • 900 000 € de subvention de la Région Haute Normandie
  • Maitrise d’ouvrage : Direction des mobilités (Sylvie Ponthieux et Ludovic Lefort)
  • Maitrise d’œuvre : SODEREF : Yann Lemaitre
  • Coordinateur Sécurité et Protection de la Santé (CSPS) : TOPO ETUDE : Sandrine Guillot

Lancement des études de maitrise d’œuvre pour le schéma directeur d’infrastructures cyclables

Dans le cadre de sa politique en matière de mobilité, l’Agglo Seine-Eure a souhaité faire du développement de la pratique du vélo un marqueur territorial. Un des enjeux principaux pour favoriser l’essor de cette pratique est de développer les aménagements cyclables de manière à permettre aux habitants de se déplacer en toute sécurité. Fort de ce constat, un Schéma Directeur des Infrastructures Cyclables (SDIC) a été élaboré en 2018, fixant les grandes orientations en matière d’aménagements cyclables pour les 17 prochaines années. Un marché de maitrise d’œuvre a été lancé en mars 2021 prévoyant 3 lots géographiques distincts avec au total 9 séquences et 80 km d’infrastructure.

Les études ont été lancées au mois d’avril 2021 avec comme première étape le repérage terrain et le lancement des diagnostiques faunistiques et floristiques. En parallèle, une analyse technique des premiers itinéraires a été entreprise de manière à affiner les tracés et présenter les éléments aux communes concernées. Un important travail de concertation avec les habitants, élus, va être mené au cours du premier trimestre 2022 de manière à ce que les études puissent trouver leur terme fin 2023 et engager les travaux au cours de l’année 2024.

Bureaux d’études et budget

  • LOT 1 (groupement Arc-en-terre , SOGETI, 2AD, EEC) : 298 000 €
  • LOT 2 (groupement Iris, Etudis Amenagement, Rainette) : 330 925 €
  • LOT 3 (groupement Iris, Etudis Amenagement, Rainette) : 291 000 €
  • TOTAL : 920 000 €

En savoir plus sur les dispositifs cyclables en Seine-Eure

Extension des consignes de tri à tous les emballages

Objectif de l’action : Simplifier le geste du tri afin d’obtenir une meilleure valorisation des déchets recyclables

Grandes étapes de ce projet

  • Elaboration d’un diagnostic fin 2020 afin de faire un état des lieux du tri des emballages
  • Ce diagnostic a fait apparaitre que la collecte en place ne permettait pas d’absorber les tonnes de déchets recyclables supplémentaires attendus.
  • Une étude d’optimisation des collectes a ensuite été menée début 2021 afin d’intégrer d’autres paramètres : extension de la collecte des déchets végétaux à toutes les communes de l’ex-CCEMS, réduction de la fréquence de passage du tri afin de rester dans la même enveloppe budgétaire.
  • Afin d’étendre les consignes de tri à tous les emballages, la distribution de bacs de 240l à couvercle jaunes à tous les foyers a été réalisée grâce aux mairies. Les camions de collecte ont également dû être adaptés en supprimant les bennes bi-compartimentées.
  • Les habitants ont ensuite été sensibilisés aux nouveaux gestes du tri grâce à une campagne de communication importante : distribution de calendriers de collectes, journal de l’agglomération, lettres aux habitants, presse, réseaux sociaux…
  • Cette action est lauréate d’un appel à projet financé par CITEO

Dates clés du projet

  • Début d’année : Diagnostic et étude d’optimisation des collectes
  • D’avril à décembre : Distribution des bacs jaunes par les communes
  • A partir de mai : Communication auprès de habitants
  • 1er septembre : Mise en route effective les extensions des consignes de tri

Déchèterie à Louviers

Objectif de l’action : Ouverture au public d’une nouvelle déchèterie à Louviers

Composition du complexe

La nouvelle déchèterie de Louviers comporte :

  • Un quai de déchargement pour 13 bennes, dont 7 dans une zone couverte
  • Un local pour les Déchets Electroniques et Electriques,
  • Un local pour les DDS (déchets diffus spéciaux) tels que batteries, peintures, solvants, aérosols, piles…,
  • Un local pour le stockage du « réemploi »,
  • Une zone de stockage des pneumatiques,
  • Un conteneur permettant la récupération des huiles de vidange,
  • Un local de gardiennage abritant un bureau, des sanitaires et un lieu de restauration
  • Une zone de bornes d’apport volontaire pour la collecte du textile, du verre et du papier.
  • Ouverture au public le 10 mai 2021

L’œuvre Seine de crue à Courcelles-sur-Seine

Le projet s’inscrit dans une démarche globale menée à l’échelle régionale, lancée par l’AREAS (Association de recherche sur le Ruissellement, l’Erosion et l’Aménagement du Sol), destinée à développer une culture commune du fleuve de la Seine. Elle fait écho à l’œuvre posée à Duclair en novembre.

L’œuvre a été imaginée par l’artiste Heidi WOOD. Elle a couté 110 820 €, financée via DRAC pour le Ministère de la Culture dans le cadre du dispositif de la commande publique à hauteur de 33% / AESN 32% / Agglo 31% / Mécènes 4%.

Durée totale du projet: 3 ans et demi. (projet initié en février 2018 par l’ex CCEMS)

Objectif visé

L’objectif est de créer et disposer d’un outil de communication pédagogique, ludique et pérenne, illustrant les mouvements du fleuve (avec ses rythmes naturels de période d’étiage et de crue pouvant causer des inondations) et la mémoire du risque inondation.

Chiffre clé

Si l’œuvre avait été posée avant la crue de janvier 1910, la Seine aurait atteint une hauteur de 3m au droit du site, faisant monter les 3 colonnes de bouées jusqu’à la bande rouge. Si la crue type 1910 devait se reproduire aujourd’hui, avec prise en compte de l’urbanisation actuelle, le PPRI Seine dans l’Eure a démontré que les niveaux d’eau seraient plus hauts encore d’environ 50cm !

Raccordement des effluents de Champenard sur Val-d’Hazey

La commune de Champenard dispose d’un réseau de collecte séparatif et d’une station d’épuration de 250 EH de type lagunage naturel. Cette station approchait sa capacité nominale et présentait des problèmes structurels (étanchéité et berges des bassins détériorées).

Pour solutionner ces problèmes, l’Agglomération Seine Eure a décidé d’abandonner ce système de lagunage en transférant les eaux usées de cette commune sur la station d’épuration d’Aubevoye (Le Val-d’Hazey) dont la capacité permet l’accueil de ces flux supplémentaires. Lors de ces études la zone de protection des biotopes située en aval du secteur (écrevisses à pieds blancs) a été considérée.

Chiffres clés

  • 500 000 € (France relance via AESN 60 % /CD27  20 % /Agglo 20 %)
  • Durée globale du chantier : 6 mois
  • 2 700 mètres de canalisation pour se raccorder au réseau d’assainissement existant à St-Aubin-sur-Gaillon

Programme de renouvellement du réseau d’eau potable réalisé en 2021

Objectifs

Le renouvellement des canalisations a pour but de maintenir un service public de qualité. Cette gestion patrimoniale permet de supprimer les fuites et par conséquent de maintenir et d’améliorer le rendement de nos réseaux d’eau potable (de l’ordre de 80%). La durée de vie théorique d’un réseau est comprise entre 50 et 80 ans.  Le linéaire de réseau de l’agglomération est de 1 000 km.

Comment

Les renouvellements sont définis selon le schéma directeur d’eau potable et selon le programme lié à la Voirie.

Le schéma directeur eau potable définit la priorité de renouvellement des canalisations selon leur matériau, leur diamètre et la date de pose.

Chiffres clés

  • Linéaire : 7 954 m
  • Montant : 1 541 312 €

Restauration de la berge à Pont de l’Arche par la régie

Déroulé des opérations

Mars :

  • Elagage de l’ensemble de la végétation arbustive et arborescente de la berge comprise entre le pont de la RD6015, soit près de 375 ml. Durée : 10 jours

Juillet :

  • Chantier de revégétalisation de la berge :
    • Déstructuration de la berge existante
    • Apport de terre pour reformer la berge et renforcer le chemin
    • Pose des nattes pré-végétalisées
    • Engazonnement du chemin
    • Durée du chantier 7 jours

Décembre :

  • Pose des pontons, durée 5 jours

Bilan financier

  • Achats des nattes pré-végétalisées : 10 000 € pour 375 m²
  • Locations d’engins de chantier : 7 000 €
  • Achat du bois pour les pontons : 4 000 €
  • Soit près de 21 000 € pour 375 ml : 56 €/ml.

Archives

Chiffres clés

  • Gestion des archives de 39 entités : l’Agglo Seine-Eure, 35 communes et 3 organismes parapublics (le CIAS, le CCAS de Louviers et l’Office de tourisme Seine-Eure).
  • 660 mètres d’archives collectés sur tout le territoire, dont 522 mètres uniquement d’archives communales (dont Pont-de-l’Arche, le Val-d’Hazey, les Trois-Lacs, Pinterville, Villers-sur-le-Roule, Poses) et 40 mètres d’archives privées
  • 66 mètres ont été définitivement classés et mis à disposition du public. Parmi les fonds les plus importants, on peut citer plusieurs fonds d’archives communales de Louviers, les archives communales de Tosny, Venables, Pinterville, les archives paroissiales d’Acquigny et le fonds Pierre Vandevoorde (ligue communiste révolutionnaire et nouveau parti anticapitaliste). Par ailleurs, le service a procédé à la destruction confidentielle et réglementée de 160 mètres d’archives, après accord de l’Etat.
  • 392 dossiers ont été soit communiqués en salle de lecture, soit empruntés par les services de l’Agglo ou des communes qui ont confié au Pôle archives la conservation de leurs archives

Événements importants

  • Moi, Denise…: Exposition virtuelle traitant de l’internement des gens du voyage durant la Seconde Guerre mondiale
  • Les Journées européennes du patrimoine ont connu un vif succès, attirant une centaine de personnes autour de visites commentées et surtout de 2 nouveautés : un concert de musique proposé par le duo Amasia, composé de 2 enseignants du Conservatoire intercommunal de musique de Gaillon, et une lecture d’archives, entièrement imaginée et interprétée par les agents du service.

Patrimoine

Le lancement de la stratégie mécénat pour Gaillon

Un pôle castral qui sert d’espace de développement touristique, culturel et économique.

Le patrimoine est un facteur d’attractivité mais aussi de développement économique, qu’il faut préserver et mettre en valeur. Il constitue une richesse locale non délocalisable qui génère des retombées économiques et touristiques. Il est donc nécessaire de préserver ce patrimoine mais il faut trouver de nouveaux moyens de financement pour y parvenir. La recherche de mécènes fait pleinement partie des missions de valorisation du patrimoine.

Étude de restauration du théâtre du château de Martot

Dans le parc du château de Martot, Monsieur Grandin de l’Eprevier, industriel à Elbeuf et propriétaire du château et maire de la commune a fait construire un théâtre. Pour les représentations, il faisait venir des actrices de Paris qui s’habillaient en costumes de théâtre au château avant de se rendre sur scène, protégées par un couloir de planches qui reliait le Château au théâtre.

Inscription du baillage à la revoyure du contrat de territoire

Parmi les projets inscrits au contrat de territoire, se trouvent la renaissance du château de Gaillon, la rénovation de la piste d’athlétisme du stade Jesse-Owens à Val-de-Reuil , la sauvegarde du bailliage de Pont-de-l’Arche, la création de la halle d’expo au Hub, la rénovation de La Grange à Ailly, la restructuration du centre culturel Marcel-Pagnol du Val d’Hazey, la réhabilitation de l’hôtel de ville de Gaillon ou encore des travaux de rénovation au complexe aquatique Aquaval.

Poursuite de la résidence artistique Seine à Vélo avec le Pôle métropolitain Rouen Seine-Eure, notamment à travers le baillage de Pont-de-l’Arche

Par cette démarche, l’Agglo Seine-Eure et le Pôle Métropolitain Rouen souhaitent valoriser les richesses naturelles et patrimoniales de l’Axe Seine, fil rouge du territoire. Outre l’enjeu de valoriser un patrimoine naturel et culturel commun, celui de rapprocher les deux territoires à travers la question de la mobilité en est un autre. En effet, ces deux territoires se font écho dans le quotidien des habitants : certains vivent dans une agglomération, travaillent dans l’autre, profitent des équipements dans l’une ou l’autre… La mobilité est un sujet constant entre les deux intercommunalités et la Seine en est le fil rouge.

C’est pourquoi la résidence d’artistes ciblant l’axe Seine, visera à mettre plus particulièrement en lumière un équipement phare du territoire

Autres projets notables du patrimoine

  • Le recensement des lieux de tournage pour l’accueil de films en Seine-Eure, en partenariat avec Normandie Images
  • 42 dossiers de souscription dont 18 ayant reçu le soutien « Mon Village Mon Amour » (Département de l’Eure)
  • 65 chantiers CURSUS réalisés dans les communes
  • Tournage de Le bitume de Léo Blandino sur le territoire Seine-Eure
  • La création d’un service valorisation du patrimoine au sein de l’Agglo !

Conservatoire

  • Le conservatoire de musique s’ouvre à la pratique théâtrale
    • Un enseignant – 44 élèves
    • 5 ateliers = 8h d’enseignement théâtral
    • A partir de 5 ans
  • L’enseignement représente :
    • 42h hebdomadaires d’intervention en milieu scolaire dont 4h de coordination
    • 37h hebdomadaires de formation musicale dont 2h de coordination
    • 192h heures hebdomadaires d’enseignement instrumental
    • 58h hebdomadaires d’encadrement de pratiques collectives dont 4h de coordination.
  • Le public :
    • 400 enfants et adultes sont inscrits dans le cursus spécialisé
    • 110 autres personnes sont adhérentes des pratiques collectives encadrées
    • 1200 enfants de Gaillon, Aubevoye et 3 communes rurales (Courcelles-sur-scène, Saint-Pierre-la-Garenne et Saint-Etienne-sous-Bailleul) sont concernés par les interventions en milieu scolaire
  • Continuité des productions d’un nouveau genre en raison du contexte sanitaire
  • Captations de concerts sans public et de projets collectifs diffusés sur la chaîne YouTube et les médias de l’Agglo.
  • captations de concerts sans public et de projets collectifs diffusés sur la chaîne YouTube et les médias de l’Agglo (FacebookTwitter).
  • Lancement de projets collaboratifs entre les établissements d’enseignement artistique présents sur l’Agglo 

De nombreux rendez-vous de travail entre les directions et le personnel des 4 établissements présents sur le territoire de l’Agglo ont eu lieu tout au long de l’année 2021 afin de mettre sur pied 4 projets collaboratifs pour l’année scolaire 2021-2022.

  • Le ciné-musique Chaplin « The Kid » en décembre-janvier (Aubevoye, Pont-de-l’Arche, Louviers, Val-de-Reuil)
  • La rencontre de musiques actuelles le 1er mai (Louviers)
  • La rencontre et le concert des orchestres d’harmonie le 7 mai (Louviers)
  • L’œuvre Dogora les 11 et 12 juin (Louviers)
  • Une saison artistique riche

40 événements tout au long de l’année scolaire et une trentaine d’auditions et projets de classe.

L’année 2021 a encore été plus marquée par la crise sanitaire qu’en 2020 avec la fermeture des équipements sportifs durant plusieurs semaines.

Manifestations sportives

L’Athlé Tour – 5 au 11 juillet

Dans le cadre de l’obtention du label terre de jeux, le service des sports a organisé en collaboration avec le comité départemental d’athlétisme une manifestation itinérante « l’athlé tour » ayant pour objectif de faire découvrir l’athlétisme auprès du grand public sur l’ensemble du territoire.

Au total environ 700 personnes ont pu découvrir l’athlétisme.

La Fresque olympique – Gymnase Bénoni de Gaillon

Ce projet a été mené conjointement avec l’Espace Condorcet de Gaillon. 10 jeunes, accompagnés d’un graffeur, ont réalisé une fresque sur les pratiques sportives lors des jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024.

La fresque a été réalisée début juillet sur le gymnase Benoni, et inaugurée le vendredi 10 décembre en présence de Monsieur Leroy.

1ère Edition des Boucles d’Eure – 12 septembre

Les chiffres clés

  • Deux courses pédestres
  • 5 km support pour le championnat Régional
  • 10 km (parcours qualificatif pour les championnats de France 2021-2022)
  • 369 participants (224 hommes et 145 femmes)
  • 127 personnes mobilisées : autour de l’organisation des courses pédestres, dont 61 se consacrant uniquement à la sécurité du parcours
  • Des associations fédérées autour du projet

Un partenariat eco-responsable avec Veolia

Tendre vers le zéro déchet. Chacun s’efforce aujourd’hui d’être de plus en plus exemplaire en matière de tri et de réduction des déchets sur les courses pédestres. Des gestes bénéfiques pour notre planète notamment dans la réduction de l’émission des gaz à effet de serre.

Dans le cadre de la 1er édition des Boucles d’Eure, le service des sports a porté une attention particulière dans la gestion de ses déchets et l’utilisation de l’eau lors des ravitaillements.

Lors de cette édition diverses actions ont été menées avec le soutien de Veolia sur les zones de ravitaillement, cette année les coureurs ont été dotés de gobelets recyclables pour s’hydrater. Fini la distribution des bouteilles d’eau en plastique à usage unique lors du ravitaillement sur le 10 km, l’entreprise VEOLIA en charge de la production et de la distribution de l’eau du robinet sur la commune du Val d’Hazey a installé des bars à eau relié au réseau d’eau public  à l’arrivée des courses.

Le marathon Seine-Eure – 10 octobre

A l’initiative de la Communauté d’Agglomération Seine-Eure, et afin de promouvoir le territoire, le comité d’organisation est créé en 2005 avec le Val-de-Reuil Athlétique Club et l’Étoile Athlétique lovérienne pour organiser la première édition du marathon Seine-Eure. L’association Marathon Sport Evénement est finalement née en 2006.

Constituée d’une quarantaine de membres épaulés par 600 bénévoles le jour venu, l’AMSE se consacre entièrement et exclusivement à l’organisation du marathon en solo et en duo et de l’ékiden Seine-Eure. Que nous soyons salariés ou retraités, nous partageons l’envie de dynamiser le territoire en organisant une manifestation populaire, fédératrice. Nombre d’entre nous organisons d’autres courses à pieds, comme le Challenge des quatre communes, Val de Run, La Défoulante ou La Rolivaloise.

Chiffres clés

  • 600 bénévoles
  • Top 5 des ékiden le plus fréquenté de France en 2021
  • 2e marathon le plus rapide de France pour le pourcentage de marathoniens courant en moins de 2h30
  • 12 000 bouteilles d’eau, 2 600 T-shirts, 3 550 kg de nourriture distribués
  • 3 000 spectateurs
  • 11 communes traversées, dont 2 secteurs urbains et 3 zones Natura 2000
  • Budget global : 169 000 €
  • Contribution de 3 partenaires institutionnels (Région Normandie, département de l’Eure et Terre de Jeux 2024 ) à hauteur de 89 000 €
  • Deux relais de 21,0975 km.
  • Navettes pour acheminer les marathoniens en duo
  • Récompenses aux 3 premières équipes: Homme, Femme, Mixte et Entreprise
  • 30% de participation féminine.
  • Record masculin (H+H) en 2018 par le «VRAC» en 2:25:51, record équipe mixte (H+F) en 2019 par «les éthiopiens» 2:25:05, record féminin en 2021 (F+F) par «les sœurs Richers» en 2:56:01

Caséo

  • Le nombre de visiteurs : 60 377 visiteurs et 4 918 usagers Clubs
  • Le nombre d’abonnements : 456 abonnements annuels et 129 abonnements trimestriels
  • Le nombre abonnements pass annuel natation à destination des enfants : 372 pass.

Glacéo

  • Nombre entrée (Hors clubs) : 35 000 personnes
  • Nombre de patineurs issus des clubs (10 500 clubs résidents, 1 000 clubs extérieurs)..
  • Nombre scolaire accueilli : 2 320
  • Nombre de licencié : au 30 septembre 2021 : 190 patinages + 104 hockey = 294. Prévoir + 15% au 31 décembre soit 340 licenciés.
  • 6 Arbres de Noël d’entreprise organisés.
  • 2 134 enfants des centres de loisirs accueillis dont 1 124 de l’agglo.

Découvrir le territoire autrement

Après les parcours découvertes en réalité virtuelle « Pont-de-l’Arche Médiévale » et la mise en place du Kit Rallye « Qui a volé les cailloux de Louviers », l’office de tourisme complète son offre d’animations en extérieur pour les familles. La collection des « Kits Rallyes » s’est enrichie en 2021 d’une nouvelle quête pour petits et grands : « Qui a volé mon bateau ». Cette grande enquête à vélo développée par l’équipe accueil permet de faire découvrir Poses et son patrimoine autrement, en passant par l’itinéraire cyclable de La Seine à Vélo. Un troisième Kit Rallye ayant pour cadre le village de La Saussaye a également été développé pour une mise à disposition au début de l’année 2022 !

Les kits rallyes sont disponible à l’accueil de l’office de tourisme Seine-Eure au tarif de 8 euros.

Rando de poche

En Seine-Eure, on n’y va pas par quatre chemins mais par beaucoup plus ! Pour s’y retrouver, Seine-Eure Tourisme a publié en 2021 son « Kit Rando Seine-Eure » qui répertorie les plus beaux chemins du territoire au format « poche » pour l’emmener partout avec soi. Ce nouvel outil à disposition des randonneurs de tous niveaux propose : itinéraires, infos pratiques, cartes, pas à pas et points d’intérêts à ne pas manquer sur les parcours.

Le « kit rando Seine-Eure » est disponible dans les bureaux d’information de l’Office de Tourisme Seine-Eure au tarif de 4 €.

Bureau d’Information Touristique de Poses renouvelé

Destination touristique à part entière, le village de Poses, riche de son environnement et de son histoire fluviale, point de chute idéal sur le parcours de « La Seine à Vélo » nécessitait un accueil touristique renforcé et repensé. C’est pourquoi l’agglomération Seine-Eure y a entièrement restructuré en 2021 le bureau d’information touristique. Un espace muséographique permet désormais d’y présenter des objets emblématiques du musée de la Batellerie avec lequel un partenariat a été signé. Dans ce cadre, deux vidéos documentaires consacrées à la batellerie et au musée ont été réalisées et sont diffusées dans le nouvel espace de l’office de tourisme à Poses.

Structuration de la filière « Affaires »

Après la publication du nouveau site web de l’office de tourisme Seine-Eure en 2020, l’année 2021 a permis d’enrichir ce nouvel outil numérique d’une partie dédiée à l’accueil des « groupes » par le service commercialisation afin de présenter son offre de façon complète, la faire rayonner et en faciliter l’accès. Par ailleurs, dans la dynamique de l’ouverture du HUB 4.0 à Louviers, l’office de tourisme a mis l’accent en 2021 sur la structuration de la filière « tourisme d’affaires » en Seine-Eure.

Valorisation du territoire

Création d’une nouvelle campagne d’attractivité « Sautez le pas ! »

Création de la « Good newsletter »

Une newsletter qui offre une dose de bonne humeur, de bonnes nouvelles et belles initiatives du territoire.

Evènements marquants

Malgré le contexte sanitaire contraignant, l’Agglo a soutenu ou organisé des manifestations valorisant le territoire :

  • Trophées de l’apprentissage à Glacéo
  • Festiv’art au Hub Expo et Congrès de Louviers, en partenariat avec la CMA :
    • 60 exposants
    • 3000 visiteurs
  • Samedi au vert :
    • 450 visiteurs
    • 15 animations, 13 partenaires, 2 concerts et 1 repas guinguette convivial

Lancement de la démarche Territoire de solutions

Contexte et descriptif de l’opération

En 2021, la Communauté d’Agglomération Seine-Eure a décidé la mise en œuvre du projet « Territoire de Solutions » proposé par son partenaire France Active Normandie, dans le cadre de sa politique en faveur de l’Economie Sociale et Solidaire.

Objectifs

L’objectif est de créer concrètement et rapidement de nouvelles activités entrepreneuriales ancrées sur le territoire et créatrices d’emploi, pour répondre aux besoins de ceux qui y habitent, travaillent, séjournent. La démarche repose sur la mobilisation large et décloisonnée d’acteurs économiques, sociaux, institutionnels et citoyens pour participer à la co-construction d’activité innovantes

Temps forts de l’action

La démarche s’est articulée d’avril à décembre en 2 phases de mobilisations :

Avril à septembre : identification des défis

  • 1 atelier d’identification des enjeux de la collectivité réunissant 18 Directeurs et chargés de missions sectoriels de la Collectivité ont permis d’identifier 6 thématiques de travail : Mobilité, Habitat, Emploi et Formation, alimentation et agriculture, attractivité et tourisme, Lien social et vivre ensemble
  • 12 ateliers, réunissant au total 109 participants, ont permis d’identifier les enjeux et idées de projets à développer
  • 1 questionnaire citoyen est diffusé depuis juin et comptabilise 58 réponses
  • 22 citoyens et porteurs de projets ont répondu à l’Appel à Solutions a été lancé du 12 juillet au 12 septembre pour identifier les projets à booster ou à dupliquer sur le territoire
  • 2 réunions du Comité d’Appui composé d’acteurs économiques, associatifs et institutionnels du territoire, ont orienté la mobilisation et choisi les défis qui ont été travaillés lors de la Grande Soirée de Créativité

16 novembre : grande soirée de créativité

  • 6 thématiques
  • 9 projets à inventer + 5 projets à booster = 14 défis, autant de projets à concrétiser sur le territoire

Une forte mobilisation :

  • 95 participants aux ateliers
  • 8 porteurs de projets
  • 14 animateurs
  • 5 personnes pour assurer l’organisation générale
  • = 122 participants
  • 83% des participants souhaitent continuer à s’invertir dans la concrétisation des projets
Défi n°1 – Les légumes, ça conserve ! Conserverie de surplus de légumes
Défi n°2 – Cultivons notre jardin Animation de réseau de jardins partagés
Défi n°3 – A votre (multi) service ! Réseau de conciergeries rurales
Défi n°4 – Dormir en pleine Eure Hébergement touristique durable et inclusif
Défi n°5 – Déchets d’aujourd’hui bâtiments de demain Bourse d’échanges de matériaux
Défi n°6 – Manger le monde à côté de chez moi Restaurant d’insertion de cuisines du monde
Défi n°7 – En route vers l’éco-mobilité Sensibilisation à l’éco-mobilité
Défi n°8 –  La garde d’enfants à la bonne Eure ! Garderie à horaires atypiques
Défi n°9 – Gestion humaine des ressources Imaginer l’interface inclusive qui casse les codes du recrutement
Projet n°10 – Louxor, j’adore Occupation artistique temporaire de sites vacants pour voir et vivre la danse
Projet n°11 – Défrichons Innovie Projet d’éco-quartier
Projet n°12 – Guidons les guidons déboussolés Projet de projet de café vélo
Projet n°13 – Begin’âge : la coloc à tout âge Colocations seniors et/ou entre jeunes et seniors, associé à un tiers lieu intergénérationnel
Projet n°14 – La régie prend ses quartiers Projet de régie de quartier de Louviers

Une vidéo a été réalisée.

 Acteurs du projet

Le projet était porté par la Direction des Transitions et le Service ESS, soutenu par la Direction de la Communication et de la Valorisation du Territoire. Cette démarche, intrinsèquement transversale, a mobilisé largement les Elus et agents des compétences de l’Agglo : Développement Economique, Communication et Valorisation du Territoire, Maison de l’habitat et Aménagement, Cohésions Territoriales, Petite Enfance, Mobilités, Stratégie Territoriale, Cycle de l’Eau, etc.

Le projet était piloté par France Active Normandie, partenaire de l’Agglomération sur le développement de l’ESS depuis 2015. Pour sa mise en œuvre, France Active Normandie a mobilisé l’ADRESS (Agence de Développement Régional de l’Entreprenariat Social et Solidaire) et SocialCoBizz.

Coût et subventions associées

Ce projet a été co-financé par l’Agglomération, la Région Normandie et le Fonds Social Européen.

Coût Total 55 425  €
Part France Active Normandie 3 255 € 6%
Part Agglo Seine Eure 15 000 € 27%
Part Région Normandie 15 000 € 27%
Part FSE 22 170 € 40%

Autres sujets

Relance Territoire de Commerce Equitable

Notre collectivité est engagée depuis 2013 dans la démarche « Territoires de Commerce Equitable » (TdCE). Un commerce qui répond aux enjeux de la transition écologique et solidaire : Parce qu’il s’appuie sur le triptyque économie, environnement et social, le commerce équitable constitue un atout pour la transition écologique et solidaire. Ses critères économiques rendent possible des pratiques agricoles et artisanales, garantes de la protection de l’environnement, à des conditions rémunératrices pour les petits producteurs. Permettre aux producteurs de vivre décemment de leur travail, tel est la finalité du commerce équitable qui donne des pistes pour un changement de paradigme.

Après 8 ans d’animation de ce label, la collectivité a souhaité faire le point et relancer un plan d’action partagé avec les acteurs locaux.

L’Agglo sera accompagnée jusqu’en mai 2022 par le partenaire associatif régional Normandie Equitable afin de monter un nouveau programme pour :

  • Poursuivre les actions de sensibilisation et d’éducation
  • Contribuer à développer l’offre de produits équitables et soutenir les filières de production
  • Inviter les principales entreprises et organisations du territoire à s’approvisionner en produits du commerce équitable

Déchets du TP et BTP

L’Agglomération poursuit son engagement dans la gestion et la prévention des déchets de TP et de BTP dans ses chantiers.

Lauréate de l’AMI « 50 maîtres d’ouvrages exemplaires » en 2021, lancé par la plateforme nationale Démocles, elle a été accompagnée pour le diagnostic de ses pratiques et l’identification des leviers et actions pour prévenir ses déchets et les valoriser par le réemploi, le recyclage ou la valorisation matière.

Les Directions de la Propreté et Nouvelles Filières, des Transitons, des Bâtiments et des Marchés publics ont mis en communs leurs compétences pour proposer des axes de travail aux Elus.

Parallèlement, l’Agglomération, adhérente de l’association MATERRIO Normandie depuis 2019,  a co-organisé 3 temps forts en 2021 : une visite de chantier d’assainissement ayant eu recours au réemploi et aux matériaux recyclés en janvier, un atelier de sensibilisation/formation à l’utilisation de matériaux recyclés, en partenariat avec l’ANBDD, réunissant les personnels techniques de la voirie, du cycle de l’eau, des bâtiments, des marchés publics et juridiques, et une visite de plateforme de recyclage labellisée « Materrio Normandie » avec des élus communautaires et communaux. Les équipes et élus ont pu échanger sur les intérêts écologiques et techniques de ces matériaux, et identifier les leviers à leur utilisation.

Projet de territoire

Ce document, divisé en 3 axes, a été co-construit par tous les acteurs du territoire :

  • Tirer sa force de la nature

Objectif 1 : soigner les paysages et la biodiversité

Objectif 2 : devenir un territoire à énergie positive

Objectif 3 : tendre vers un territoire zéro déchet

Objectif 4 : devenir un territoire zéro émission de carbone

  • Un territoire à haute qualité de vie, pour prendre le temps de vivre

Objectif 1 : offrir un habitat adapté aux emplois du territoire

Objectif 2 : développer les services recherchés pour une vie sereine et en bonne santé

Objectif 3 : renforcer l’appropriation d’une identité commune aux habitants de Seine-Eure

Objectif 4 : sport et culture pour fédérer les acteurs du territoire

  • L’emploi pour tous, des dynamiques à l’œuvre.

Objectif 1 : du terroir au numérique, renforcer l’écosystème favorable à l’activité des entreprises, des créateurs et des créatifs

Objectif 2 : bâtir une politique agricole conciliant les modes de vie urbains et le cadre de vie rural

Objectif 3 : accompagner le développement des métiers d’exception (art et luxe)

Objectif 4 : faire de la jeunesse une promesse d’avenir

Objectif 5 : tourisme et loisirs : comment allier détente et dynamisme économique

Contrat d’Agglo

Quelques projets que l’Agglomération Seine-Eure prévoit de réaliser en 2022 :

L’Agglo a décidé de débloquer des fonds de concours exceptionnels pour plusieurs projets :

  • La création de cases commerciales au Manoir sur Seine
  • La création de l’équipement culturel à Pont de l’Arche
  • La création d’un tiers lieu à Louviers
  • La création d’une cyber base à Val-de-Reuil
  •  …

Liste des communes et projets bénéficiant du contrat de revoyure :

Gaillon

  • Travaux de rénovation des écoles
  • Réhabilitation de l’hôtel de ville et aménagement du parvis
  • Rénovation du Lido
Louviers

  • Suivi animation OPAH RU Louviers / année 2021
  • Reconstruction crèche des Acacias
  • Création scène 5
  • Rénovation Centre technique municipal
  • Création d’un tiers lieux – Louviers
Pont-de-l’Arche

  • Réhabilitation école Marchand
  • Requalification résidence senior des Pins
Val-de-Reuil

  • Transformation de La Rotonde en cyberbase
Le Vaudreuil

  • Rénovation école des Tilleuls BBC Réno
Val-d’Hazey

  • Restructuration Centre culturel Marcel Pagnol
Courcelles-sur-Seine

  • Extension mairie
Léry

  • Renaturation espaces extérieurs équipements éducatifs
Igoville

  • Requalification parc urbain
Ailly

  • Rénovation de La grange (bâtiment associatif)
Clef-Vallée-d’Eure

  • LLC clef-vallée-eure (3 logements)
Pinterville

  • Construction d’un nouvel équipement mutualisé
Heudebouville

  • Maison des association (BBC réno)
Pîtres

  • Travaux de rénovation de l’école élémentaire
La Saussaye

  • Création d’une salle de Conseil et de mariage
  • LLC Maison de sonneur (1 logement)
Surtauville

  • Mairie et école (rénovation BBC)

Comprendre le CRTE (Contrat de Relance et de Transition Ecologique) en 5 questions

Assemblés

  • 10 bureaux communautaires et 10 conseils communautaires,
  • 343 délibérations,
  • 99 décisions de Bureau.

Malgré le contexte sanitaire incertain, c’est une année tout à fait normale par rapport à 2020 (7 Conseils pour 284 délibérations et 6 Bureaux pour 70 DB).

Finances

  • 97 M € de fonctionnement
  • 62 M € d’investissement
  • 25 M € de fiscalité reversée aux communes

Marchés

  • 108 procédures lancées, dont 18 opérations comprenant de l’insertion professionnelle
  • 116 marchés notifiés pour l’Agglomération ;
  • 52 marchés notifiés pour les autres communes dont 31 pour Louviers

RH

Nombres d’agents au 31/12 : (l’année dernière on parlait du nombre d’agents qui avaient travaillé à l’agglo même s’ils étaient partis – cette année, on ne peut pas sortir les chiffres de la même manière et on parle donc des effectifs à un moment précis au 31/12)

  • Agglo :
    • 516 agents
    • 363 titulaires et 153 non titulaires
    • 42% hommes et 58% femmes
  • CIAS :
    • 105 agents
    • 33 titulaires et 72 contractuels
    • 2% hommes et 98% femmes
  • Quelques indicateurs
    • 438 contrats rédigés sur l’année ainsi que 1 670 arrêtés
    • Changement du SIRH paie carrière congés au 1 Mai 2021
    • Mise en place de la GRC : 923 tickets pour la première année

Infos complémentaires