Dév Eco

L’Agglo labellisée Ville et Métiers d’Art

Samedi, Christophe Poissonnier, délégué général de Ville et Métiers d’Art a profité des Journées Européennes du Patrimoine et de l’inauguration de l’expo Design au Château de Pinterville, pour remettre le label VMA à Bernard Leroy. Entretien.

Publié le

Qu’est-ce que le label Ville et Métiers d’Art ? Selon quels critères l’attribuez-vous ?

Le label Ville et Métiers d’Art, qui appartient à l’association du même nom, est attribué à des collectivités qui candidatent et dont le dossier est examiné par un comité de labellisation. Il est composé d’experts extérieurs à l’association. Il est attribué pour 5 ans et réexaminé à cette échéance.

Les dossiers de candidature doivent recenser les actions menées par la collectivité pour aider au développement et à la promotion des métiers d’art. Ces actions concernent : l’installation d’artisans d’art sur le territoire (locaux communaux, pépinières, incubateurs..), la réalisation d’évènements, salons, expositions, la promotion de ces actions, le fléchage touristique, le soutien aux filières de formation ainsi que l’éveil à destination du jeune public. Les dossiers sont appréciés en fonction de la taille de la collectivité et donc des moyens qu’elle peut mobiliser.

Ces politiques de soutien à l’artisanat d’art sont toujours des politiques de long terme, souvent de plusieurs mandats. Elles rentrent parfois dans une logique de revitalisation des centres-villes ou centres-bourgs, car les métiers d’art ont une force d’attrait qui est propre à ce secteur : les métiers du savoir-faire permettent de fixer de l’activité artisanale et commerciale et donc d’attirer des flux touristiques français, et parfois internationaux. Et ils redonnent de la vie à la cité.

Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à décerner ce label à l’Agglo Seine-Eure ?

Je ne fais pas partie du comité de labellisation, mais je sais que le projet du Carré Saint-Cyr et des Ateliers Saint-Cyr a été déterminant dans l’attribution du label Ville et Métiers d’Art. Son ampleur, le choix de destination des différents lieux concernés, son montage exemplaire en font un projet remarquable.

Mais il ne faut pas oublier que le territoire Seine-Eure était déjà engagé dans d’autres actions en faveur des métiers d’art : la participation aux Journées Européennes des Métiers d’Art, le Salon de la Céramique à Pont-de-l’Arche, Festiv’Art, le Salon des Métiers d’Art de Gaillon, les formations « Atelier Design pour les métiers d’Art » avec la Chambre de Métiers.

L’avis des experts du comité de labellisation était unanime pour souligner la très haute qualité de ce dossier.

Qu’apporte le label à la collectivité ?

Le label Ville et Métiers d’Art est un label hautement qualitatif : bien qu’il existe depuis 1992, seules 90 collectivités le portent. Il est une garantie pour tous les passionnés d’artisanat d’art et de savoir-faire d’exception. Au-delà de la reconnaissance du travail accompli par la collectivité, le label, que la collectivité peut afficher dans tous types de communication,  a des impacts non négligeables en termes d’apport de flux, local et touristique.

Dans l’ADN de ce réseau, il y aussi le partage d’expériences : notre association organise des échanges réguliers pour que les élus, et les opérationnels en charge de ce sujet dans la collectivité, confrontent leurs expériences, les projets qu’ils ont montés, les écueils qu’ils ont affrontés. Colloques, ateliers techniques sont réguliers, complétés par une documenthèque dans notre intranet.

Nous avons aussi d’autres services réservés à nos adhérents : participation à des salons, bourse des locaux vides, relais de communication via les outils numériques et sur les réseaux sociaux de leurs événements, appels à projets…

La remise de ce label marque-t-elle le début d’un partenariat dans le temps entre l’Agglo Seine-Eure et VMA ?

Je pense que l’Agglo Seine Eure et Ville et Métiers d’Art vont avoir l’occasion de beaucoup travailler ensemble ! L’apport de l’association va se traduire de plusieurs façons : la connaissance pointue de la filière métiers d’art, le réseau de connexions avec les acteurs de l’écosystème, la mise en relation avec des collectivités ayant eu des problématiques identiques. Cela fait partie de la mission d’animation de la tête de réseau. Au moment où le projet du Carré Saint-Cyr rentre dans sa phase très opérationnelle, ces apports peuvent s’avérer utiles et faire gagner du temps.

Mais ces collaborations se feront aussi autour de montage d’opération de promotion et de visibilité, dont les objectifs finaux seront le soutien aux artisans d’art et aux événements qui les mettent en valeur. Car c’est un dénominateur commun à tous nos membres : être fondamentalement persuadé que les savoir-faire d’excellence sont une richesse pour les territoires, et donc qu’il faut les soutenir et les aider à se développer.

Sachez que nous comptons aussi sur l’Agglo Seine-Eure pour apporter aux autres membres du réseau la richesse de ses expériences.

Infos complémentaires