Ensemble(s) sur scène

Du au

Conservatoire Seine-Eure

Ensemble(s) sur scène

Le conservatoire Seine-Eure vous invite à assister au festival « Ensemble(s) sur scène » du 31 mai au 2 juin 2024 ! Mêlant artiste professionnels et amateurs.

Sa programmation éclectique est tournée vers le partage de la scène où vous sont proposés des spectacles vivants mêlant artistes professionnels et amateurs. La célèbre violoncelliste, Pauline Bartissol, nous fera le plaisir de nous interprété le concerto pour violoncelle de Camille Saint-Saëns.

 

Vendredi 31 mai

Apéro surprise
→À 19h

Evidemment, vous vous doutez bien que nous ne vous dévoilerons pas cette programmation !

Venez vivre un moment artistique (musique, théâtre, danse ?) avant le conte musical Aoédé, à la recherche de l’âme perdue.

Conte musical « AOÉDÉ, à la recherche de l’âme perdue »
→ À 20h

Le conservatoire Seine-Eure s’est aventuré dans la création d’un spectacle familial l’année dernière pour présenter les instruments de manière innovante. Malgré la qualité de références telles que « Le carnaval des animaux », « Babar » et « Pierre et le loup », les enseignants ont ressenti le besoin d’un nouvel outil. Cette aventure a débuté par l’écriture d’un scénario et la commande d’une œuvre musicale à un compositeur local. Avec la fabrication de marionnettes, la conception d’un film d’animation et l’interprétation de professeurs du conservatoire, « Aoédé » est né pour raconter l’histoire de la jeune Aoédé, qui part à la découverte des instruments pour sauver les enfants du pays du silence.

 

Pour réserver, cliquez ici.

 

 

Samedi 1er juin

Batucada, ensemble de percussions brésiliennes
→ À 19h

A l’issue de plusieurs master class qui se sont déroulées dans l’année, les apprentis (mais pas que !) percussionnistes vous offrent un savoureux moment festif qui sentira bon le Brésil !

Rencontre des orchestres d’harmonie du territoire Seine-Eure
→ À 20h

C’est bien connu, il y a un véritable vivier de talents dans les conservatoires : orchestres préludes, orchestres juniors et orchestres d’harmonie se succèderont avec leurs quelques centaines de musiciens pour des écoutes d’œuvres éclectiques à souhait, de « Vents d’Est » d’Alexis Ciesla à « Oregon » de Jabo De Haan !

  • 1ère partie : Orchestres cordes & vents préludes, juniors ainsi que l’atelier instrumental adultes
  • 2ème partie : Grandes harmonies

 

Pour réserver, cliquez ici.

 

 

Dimanche 2 juin

Moment musical
→ De 10h30-13h

Les scènes ouvertes du dimanche, de 10h30 à 13h, accueilleront des mini-concerts de 10 à 30’ dans des lieux aménagés de façon intimiste.

Au programme : des ensembles instrumentaux divers et variés mais nous vous laisserons les découvrir in situ !

 

Concert de l’orchestre symphonique inter-conservatoire
→ à 15h

Concert de l’orchestre symphonique inter-conservatoire formé par une centaine d’élèves des conservatoires Seine-Eure, Seine Normandie Agglomération et Val-de-Reuil.

Le programme inclut la Symphonie n°41 « Jupiter » de W. A. Mozart (sa dernière symphonie) et le concerto pour violoncelle et orchestre de Camille Saint-Saëns. Ce concerto, composé de trois mouvements, dure 20 minutes et sera joué sans interruption par Pauline Bartissol, violoncelliste de grande renommée, comme soliste ; celle-ci sera accompagnée par l’orchestre dirigé par Jean Shapin Libermann

 

Pour réserver, cliquez ici.

 

 

Les Ritals
→ 17h30

Adapter à la scène Les Ritals de François Cavanna est un projet à la racine duquel il n’est pas étonnant de trouver un homme préoccupé de racines (mais pas seulement), le fondateur et directeur de la revue RADICI, Rocco Femia. En 2016, il proposa à Bruno Putzulu et à Grégory Daltin d’intervenir à la Mutualité de Paris lors des conférences sur l’émigration italienne avec un extrait du texte de François Cavanna. L’émotion et les rires de l’assistance furent une merveilleuse invitation à poursuivre le travail. Grégory Daltin composa les musiques et Bruno Putzulu fit l’adaptation qui fut donnée dans une lecture mise en espace en octobre 2017 à Toulouse. Ce fut une extraordinaire complicité entre la salle et la scène, un accueil magnifique du public. Nouvel encouragement pour en faire un spectacle théâtral. Les personnages de F. Cavanna ont la noblesse de ces « gens de peu » au sens que leur donna Pierre Sansot : « Ils possèdent un don, celui du peu, comme d’autres ont le don du feu, de la poterie, des arts martiaux, des algorithmes. »

Lors de la représentation au Hub Expo & Congrès, Aurélien Noël accompagnera le jeu de Bruno Putzulu avec son accordéon.

Pour réserver, cliquez ici.