S pour soutien

Nous traversons une période inédite durant laquelle, chaque jour, nous devons tous nous adapter, nous protéger et protéger ceux qui nous entourent. Certains métiers continuent de travailler pour assurer le service public. Il est de notre devoir de les protéger en respectant des gestes simples.

Aidez les ripeurs du territoire Seine-Eure 

Bon nombre d’habitants font déjà preuve d’une grande compassion à l’égard de ces agents qui continuent leur métier : applaudissements pendant les passages, mots de sympathie, encouragements…

Ces marques de reconnaissances simples, ont beaucoup d’importance pour l’ensemble des équipes sur le terrain. Vous pouvez continuer à amplifier ce mouvement en facilitant le travail de ces personnes, comme par exemple présenter vosdéchets dans un sac bien fermé et placés dans le bac fermé.

Passez le message à vos voisins !

Vous pouvez également témoigner votre soutien en utilisant le #AggloSolidaire sur les réseaux sociaux !

Besoin d’un soutien ?

A la demande de la CAF de l’Eure, une permanence téléphonique a été mise en place pour soutenir les familles et les couples, dans le cadre du confinement : site internet.

 

APF France Handicap maintien les liens avec ses adhérents et leur famille

Une ligne d’écoute est à la disposition de ses adhérents et leur famille une ligne d’écoute « Gardons le lien » pour maintenir le lien social et assurer leur quotidien. Elle est animée par des équipes salariées et bénévoles du lundi au vendredi de 9h à 12h.

Suivez toute l’actualité d’APF France handicap 27 sur Facebook.

Vous approvisionner en masque grâce aux nombreuses initiatives près de chez vous

L’heure du déconfinement approche et vous cherchez des masques pour vous protéger. Plusieurs initiatives ont vu le jour sur le territoire Seine-Eure.

Le nombre de commune se mobilisant pour trouver des solutions pour les habitants ne cesse de croître. Cette liste n’est pas exhaustive car il y a beaucoup d’autres initiatives de particuliers.

Les initiatives dans les communes

  • Des couturières bénévoles fabriquent des masques notamment pour les enfants en prévision de la reprise de l’école à Criquebeuf-sur-Seine. Une première distribution de masque est programmée pour les personnes de plus de 65 ans et les plus fragiles.
  • La commune de Gaillon a commandé auprès du centre social Condorcet 1 000 masques. Les conditions de distribution restent à définir.
  • 4 couturières bénévoles de Léry sont mobilisées autour de l’opération « Action couture » grâce aux dons des habitants.
  • La commune du Manoir-sur-Seine recherche des bénévoles mais aussi les matériaux nécessaires à la fabrication de masques. Renseignement au 02 32 49 80 60.
  • La commune du Vaudreuil a lancé un appel aux dons de tissus, mercerie,…
  • Grâce à l’association Franco-Turc « Couture et tricot » et des agents volontaires de Louviers, des masques ont été fabriqués selon les normes AFNOR (vérification auprès Intertek en cours). 25 000 seront réalisés et distribués gratuitement aux écoles et habitants. Renseignement au 02 32 09 58 68.
  • L’Atelier du cuir à Pont-de-l’Arche a fabriqué une cinquantaine de masques grâce aux dons de tissu pour la résidence autonomie.
  • La commune de Poses a lancé une collecte de tissus et élastiques pour une production de masques par des bénévoles
  • 40 bénévoles du collectif « masque barrière » à Val-de-Reuil ont été mobilisés chez eux pour la fabrication de masques aux normes AFNOR (kits livrés au domicile puis assemblés). 1 000 masques ont été fabriqués en 1 mois. Une distribution gratuite aux commerçants et associations est en cours. 2 masques seront également distribués gratuitement aux habitants. Renseignement au 02 32 09 46 86.

Des structures également mobilisées

L’atelier couture du Centre social Condorcet (Gaillon) fabrique 1 500 masques par semaine. Ils sont lavables 10 fois et seront vendus aux partenaires autour d’1 € pièce.

L’Association des paralysés de France (Louviers et Evreux) propose des masques homologués par la Direction Générale de l’Armement, lavables 20 fois, dans le cadre du projet national Résilience dont l’objectif est la confection de 100 000 masques par semaine au niveau national. Prix unitaire : environ 2,5 € (à confirmer). Elle va également bientôt proposer des visières.

L’Atelier de Sandrine (Pont-de-l’Arche) fabrique également des masques. Vous pouvez les commander en la contactant via messenger.

Les chaussures Marco (Pont-de-l’Arche) vont fabriquer des masques et les vendront à prix coûtant.

Des entreprises mobilisées en Normandie

Pour faire face à la demande, plusieurs entreprises ont rejoint le mouvement. Les modèles qu’elles fabriquent sont homologués par la DGA en Normandie :

  • Liste Rouge (Condé-sur-Noireau)
  • Romain Brifault (Morgny-la-Pommeraye)
  • Tricots Saint James (Saint-James) : 6 € le masque ou 3 € pour un kit à assembler
  • Ateliers Grandis (Saint-Pair-sur-Mer)

D’autres entreprises sont en cours d’homologation (Kiplay, Lécuyer, Dans ma culotte, Le Parapluie de Cherbourg).

L’association ASTA (près de Caen) propose un modèle AFNOR à 2 € pièce.

Les entreprises qui souhaitent produire des masques peuvent se renseigner sur le site entreprises.gouv.fr. Une plateforme StopCOVID19 permet aux acheteurs de passer directement commande en ligne et de les suivre de façon centralisée.

Une opération nationale pour mettre en relation couturiers(ères) et particuliers

Une opération nationale « Masques barrière solidaires » a été lancée. Elle répond aux normes AFNOR. Elle met en relation des personnes qui fabriquent des masques avec celles qui en cherchent, mais aussi avec celles qui veulent faire des dons pour les confectionner.

Comment entretenir les masques de protection en tissu ?

 

Infos complémentaires