Politique de la Ville

Renouvellement urbain à Louviers : C’est signé !

Les 10 partenaires du renouvellement urbain du quartier Les Acacias, la Londe, Les Oiseaux ont signé l’acte d’engagement lundi 13 janvier. 21 M€ offriront un nouvel élan au quartier.

Publié le

Anne Terlez, vice-présidente chargée de la Politique de la ville à l’Agglo Seine-Eure et 1e adjointe à la ville de Louviers, s’est fait le guide hier, aux Acacias. Elle a mené une importante délégation entre les immeubles pour rappeler les grandes phases de la rénovation urbaine qui va embellir le quartier Les Acacias, La Londe, Les Oiseaux ces prochains mois.

Un arrêt a été fait devant les immeubles Ill et Sambre qui seront déconstruits (tout comme Seine et Oise dans le quartier des Oiseaux), devant Loire 1 et 2 qui seront rénovés « pour stopper l’importante déperdition énergétique ».

Là où les habitants passent naturellement pour rejoindre leur logement, seront aménagées des trames vertes et des sentes.

La sous-préfète Virginie Sené-Rouquier, Hervé Morin, président de Région, Bernard Leroy, président de l’Agglo Seine-Eure, le maire François-Xavier Priollaud en tête, la délégation s’est ensuite rendue à l’école des Acacias, qui sera rénovée et agrandie grâce à la construction d’un étage.

Emmanuel Poulain, le directeur depuis 15 ans, dans l’établissement depuis 25 ans attend les travaux avec impatience. « Depuis la création de l’école en 1972, il n’y a jamais eu de rénovation, explique-t-il. Avec le dédoublement des classes de CP-CE1 depuis 2 ans, nous manquons d’espace. » Les travaux sont prévus en 2021-2022. Un peu plus loin, la crèche des Acacias s’agrandira aussi.

« Ce projet de renouvellement urbain demande de la patience, de la persévérance. 1 500 habitants sont concernés et nous sommes face à une attente immense » note le maire François-Xavier Priollaud.

Pour qu’il soit une réussite, il faut tenir compte des habitudes des habitants, créer des chemins piétonniers là où ils passent, des espaces verts là où ils aiment se retrouver, améliorer la présence de services publics qui facilitent leur quotidien, regroupés en un même endroit, dans un pôle de citoyenneté.

La rénovation de ce quartier est d’autant plus importante qu’il se trouve sur Seine-Eure avenue, axe structurant en pleine métamorphose. « Ici, c’est une nouvelle entrée de ville qui se dessine. Il y a la rénovation du quartier mais également tout ce qui se passe autour » fait remarquer Anne Terlez.

Si la politique de la ville est une compétence de l’Agglo, c’est parce que l’approche est globale. « Avec l’aide de la Région, l’Agglo fait du développement économique, restaure des friches industrielles comme celle de Cinram juste à côté. L’Agglo participe à la construction d’équipements structurants et permet le parcours résidentiel » souligne Bernard Leroy, président de l’Agglo Seine-Eure.

A l’échelle de la Normandie, la rénovation urbaine représente 400 opérations pour un milliard de travaux. « Avant, on se préoccupait de la coquille mais pas du contenu. Les habitants ne doivent pas être les éternels oubliés, insiste Hervé Morin, président de Région. Il n’y a rien d’inexorable. Il est toujours possible qu’un quartier défavorisé retrouve avec la ville une communauté de destin. »

L’Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine) investit 3 M€ dans cette transformation qui répond aux 4 grands axes communs : « le désenclavement du quartier et sa reconnexion avec la ville, la création d’espaces de vie et de vivre ensemble, la présence forte d’équipements publics et d’équipements collectifs et le verdissement durable » détaille la sous-préfète Virginie Sené-Rouquier.

Les grands travaux

– Démolition de 2 barres d’immeuble Seine & Oise, (Oiseaux) à partir de fin janvier 2020
– Démolition des immeubles Ill & Sambre (Acacias , 39 logements) en 2021 sous réserve que les 26 familles encore présentes soient relogées. Une cellule  de relogement vient d’être mise en place par l’Agglo Seine-Eure.
– Construction d’un pôle de citoyenneté à la place d’Ill et Sambre qui regroupera les services publics de proximité (Caf, Education Nationale, centre social Pastel, régie des quartiers, services sociaux, CCAS, etc).
– Amélioration de l’offre d’équipements publics avec la réhabilitation-extension de l’école, l’arrivée d’un centre de loisirs et l’extension de la crèche des Acacias.
– Amélioration de l’habitat avec la rénovation énergétique des Immeuble Loire 1 et 2 par Eure Habitat. « Ces travaux consisteront en une amélioration énergétique par l’extérieur et la rénovation des 40 logements (électricité, plomberie, sanitaire, etc) » explique Richard Piccardi, directeur de la maitrise d’ouvrage chez Eure Habitat. Ces travaux devraient se dérouler en 2023-2024.
– Création d’un mail piétonnier reliant les quartiers de La Londe aux Acacias par des liaisons douces, avec plusieurs opérations de végétalisation du quartier, la création de nouvelles aires de loisirs, d’espaces pour favoriser le vivre-ensemble.

 

Les financements

Le coût de cette rénovation urbaine s’élève à 21 M€ dont
– Anru : 3 M€
– Région : 3,3 M€
– Agglo Seine-Eure : 3,5 M€
– Ville de Louviers : 2,3 M€
– Le solde est pris en charge par les autres partenaires.

Infos complémentaires