Santé

L’hôpital anticipe la phase épidémique du Covid 19

La direction du Centre hospitalier intercommunal Elbeuf-Louviers-Val-de-Reuil (Chielvr) s’est préparée au mieux de ses capacités pour faire face à l’épidémie de coronavirus.

Publié le

« Pour l’instant, notre réserve de lits est optimale et nous ne sommes pas à saturation », annonce le Dr Simon, président de la commission médicale de l’établissement.

Le personnel du CHI compte 2043 personnes, dont 267 médecins et 1 300 soignants (infirmières, aides-soignants, manipulateur radio, etc). Les médecins ont mis en place les moyens adaptés aux circonstances. Le travail est colossal mais le maximum est fait pour être opérationnel avec une capacité d’accueil d’urgence et d’hospitalisation augmentée.

Des services ont changé de fonctions

– Les urgences Adultes deviennent les urgences « Cas suspects ou cas COVID-19 confirmés »
– Les urgences pédiatriques deviennent les urgences adultes NON COVID-19 ;
– L’Unité d’hospitalisation de courte durée des urgences devient une zone tampon COVID-19 qui permet de garder sous surveillance les patients en attendant le diagnostic ;
– L’unité d’hospitalisation de chirurgie a été transformée en unité temporaire d’hospitalisation COVID -19 ;
– Le service de médecine interne et pathologies infectieuses devient une unité COVID-19 qui accueille les patients lorsque l’unité d’hospitalisation temporaire arrive à saturation
– La réanimation est réservée aux patients COVID-19
– L’unité de surveillance continue de réanimation devient une réanimation à part entière COVID-19
– La salle de réveil du bloc opératoire est transformée en salle d’urgences respiratoires COVID-19
– L’Unité de soins intensifs de cardiologie (USIC) > devient un service de post réanimation COVID-19
– Le secteur classique de cardiologie modifie son activité en dédiant 6 lits aux urgences vitales cardiologiques NON COVID 19 avec 6 places.
– Le bloc opératoire est réorganisé pour assurer les interventions d’urgence. La capacité de salle de réveil pour les patients non Covid opérés sera donc de 3 patients.

Un hôpital entièrement réorganisé

Au service des urgences, la réorganisation de l’accueil est effective depuis le jeudi 26 mars.

Un pré-tri est fait dès l’entrée qui oriente les patients vers 2 filières distinctes : les patients suspects « Covid-19 » (secteur urgences adultes) et les patients relevant de la filière des urgences habituelle (secteur urgences pédiatriques).

Les patients « cas suspects » sont orientés vers une unité « tampon » afin d’améliorer la prise en charge des patients classés « cas possibles ». « En cas de suspicion de problèmes respiratoires, nous faisons passer un examen par scanner pour rechercher de signes cliniques » indique le service communication de l’hôpital.

Quand le patient va mieux, il retourne à son domicile et les médecins généralistes libéraux prennent le relais, en lien avec l’équipe médicale du CHI. Son état de santé est surveillé de près.

 

Un service d’hospitalisation temporaire pour les cas confirmés Covid-19

Les cas confirmés « Covid-19 » sont accueillis dans un service d’hospitalisation temporaire, qui peut recevoir 28 patients en chambre individuelle. Une seconde unité est déjà opérationnelle pour la surveillance et le traitement de ces patients.

La capacité du service de réanimation a été augmentée. Aux 10 lits habituels s’ajoutent 4 lits de soins continus transformés en lits de réa et 6 places supplémentaires de la salle de réveil du bloc opératoire. Le CHI dispose donc de 20 places en réanimation.

Le travail du personnel soignant ne s’arrête pas là et une filière post-réanimation était aussi à prévoir. L’unité de soins intensifs de cardiologie devient une unité de soins respiratoires organisée pour accueillir 6 lits de post-réanimation.

Les urgences non liées au Covid sont bien sûr toujours accueillies au CHI. Une unité assure les urgences obstétricales, cancérologiques, cardiaques et chirurgicales à visée thérapeutique.

A Louviers, l’hôpital n’a pour le moment enregistré que peu de cas de Covid 19. Preuve sans doute que le confinement est bien respecté. Les résidents des 2 Ehpad gérés par l’hôpital (Les Rives St-Taurin et les 4 Saisons) ont eux aussi été préservés. Aucun décès dû au coronavirus n’est à déplorer.

La direction a pris la décision d’interdire toute visite et de limiter les contacts entre personnes âgées. Les animations dans la grande salle commune ont été remplacées par des rendez-vous Skype avec la famille, des correspondances avec les enfants des écoles, des appels téléphoniques et l’entretien du jardin ou du potager.

Enfin, un accompagnement psychologique est prévu pour le personnel et les résidents si le besoin s’en fait sentir.