Milieux naturels

Aux petits soins des berges de l’Eure

Après l’effacement du barrage de Martot, les travaux se poursuivent sur les berges.

 

Publié le

Avant de rétrocéder la gestion de l’Eure à l’Agglo Seine-Eure (pour la partie de la rivière qui traverse son territoire), la Direction Départementale des Territoires et de la Mer avait des travaux d’aménagement à effectuer. « L’objectif est la continuité écologique. Les poissons et les sédiments doivent pouvoir se déplacer librement » rappelle Benoît Féron, dirigeant de la société Cadem, assistant à maîtrise d’ouvrage pour le compte de la DDTM.

Deux pontons installés en septembre

L’effacement du barrage de Martot en était évidemment la partie la plus visible et la plus spectaculaire. Impressionnant également : l’abattage des peupliers qui longent la rivière, à Martot et Criquebeuf-sur-Seine, sur 1 km. La société JCEV est intervenue mi-juillet. « Le système racinaire des peupliers ne retient pas correctement les berges. Nous les remplacerons par des frênes et des chênes cet automne » informe Benoît Féron.

En septembre, la société Hansen interviendra sur la rivière pour installer deux pontons en matériau composite : un à Criquebeuf, à côté du pont des Alliés et un autre à Pont-de-l’Arche, près du camping. Ils permettront aux promeneurs d’admirer la rivière au plus près.

Enfin, la société CDES investira le plan d’eau de Martot. La jussie, une plante invasive, s’est appropriée les lieux. Une campagne d’arrache est prévue, avant la plantation d’hélophytes, bien meilleures pour la biodiversité !

Informations complémentaires