Collectivité territoriale - Communauté d'agglomération Seine-Eure

Orange construit un nouveau data center

15-05-19

Stéphane Richard, pdg du groupe Orange s’est déplacé à Val-de-Reuil mardi matin pour poser la première pierre d’un 2e data center (Normandie 2), 7 ans après la mise en service de Normandie 1. La construction de ce nouveau site s’achèvera en 2020.


De gche à dte : Vincent Huriet, Bernard Leroy, Marc Blanchet, Stéphanie Auger, Stéphane Richard, Pierre Jacobs et Marc-Antoine Jamet
De gche à dte : Vincent Huriet, Bernard Leroy, Marc Blanchet, Stéphanie Auger, Stéphane Richard, Pierre Jacobs et Marc-Antoine Jamet
Les chiffres donnent le tournis. Derrière cette 1e pierre, c’est un data center de 16 000 m2 qui est construit (le chantier a démarré le 7 janvier 2019). Normandie 2, 9 ans après la construction de son voisin Normandie 1, disposera d’une salle informatique de 5 000 m2, renfermant 500 serveurs. A terme, il emploiera 60 personnes dont 20 d'Orange.

Il abritera les données des clients entreprises et grand public (au total 35 à 40 million de clients) ainsi que le système d’information interne d’Orange. « Nous voulons maitriser le voyage de la donnée informatique de bout en bout. C’est pour cette raison que nos data centers dernière génération sont construits en France » présente Marc Blanchet, directeur technique du système d’information.

Environ 200 personnes travailleront sur le chantier
Environ 200 personnes travailleront sur le chantier
En parallèle de Normandie 2 à Val-de-Reuil, Orange construit un centre similaire à Chartres, livré lui aussi fin 2020. L’opérateur investit 100 M€ pour ces 2 sites. « La proximité physique des 3 data centers est importante pour nous. Avec la fibre optique, les données circulent en 3 millisecondes entre Val-de-Reuil et Chartres » souligne Pierre Jacobs, directeur d’Orange Grand Ouest.

Ces 3 centres remplaceront les 10 existants en France dont les process sont vieux de 15 ans environ. A eux 3, ils couvrent 100% des besoins des clients, pour quelques années encore. En 2030, il faudra sans doute se reposer la question. Orange possède aussi 70 data centers dans le monde.
 

Orange est vert

Dans le ventre d'un data center ! (Photo xavier granet)
Dans le ventre d'un data center ! (Photo xavier granet)
La topographie des lieux a aussi été un facteur déterminant dans le choix d’implantation. « Nous avons choisi l’Agglo Seine-Eure et Val-de-Reuil parce qu’il y a ici les conditions idéales. Ce n’est pas une zone à tremblement de terre et la température nous permet l’usage du free cooling » présente Pierre Jacobs.

Ce système de refroidissement utilise l’air ambiant 11 mois sur 12 pour refroidir les serveurs dont la température ne doit pas dépasser les 26°. L’air est aspiré au sous-sol, passe au rez-de-chaussée dans les serveurs, et ressort au 3e niveau à 35° où il est rejeté.

Le Normandie 2 tel qu'il se présentera en 2020
Le Normandie 2 tel qu'il se présentera en 2020
« On estime qu’avec le free cooling, nous utilisons 60 à 80% d’énergie en moins qu’un data center d’ancienne génération. Les économies réalisées correspondent à la consommation électrique annuelle d’une ville de 30 000 habitants » précise Vincent Huriet, directeur de programme, responsable du chantier de construction. 
 

Des données sécurisées

Stéphane Richard, pdg d'Orange
Stéphane Richard, pdg d'Orange
L’objectif est d’aller plus loin encore. « Si internet était un pays, il serait le 6e émetteur de CO2 du monde. La Cop 21 avait fixé le O émission de carbone à l’horizon 2050 et le vœu de l’entreprise est de nous aligner sur la Cop » affirme Stéphane Richard, pdg du groupe Orange.

Si l’environnement est un sujet de réflexion pour le pdg d’Orange, celui de la maitrise de l’intégralité des structures informatiques en est un autre. « C’est un enjeu de souveraineté (d’un pays) et de sécurité » insiste Stéphane Richard.

 

Bernard Leroy, heureux de compter un nouveau data center dans l'écosystème industriel de l'Agglo Seine-Eure
Bernard Leroy, heureux de compter un nouveau data center dans l'écosystème industriel de l'Agglo Seine-Eure
Bernard Leroy, président de l’Agglo, voit quant à lui à travers ce nouveau data center l’enrichissement d’un écosystème industriel et logistique. « Les sites industriels des grands groupes installés ici sont tous engagés massivement dans la transition numérique de leur outil de production, à l’image de Schneider Electric. Ces nouveaux process industriels génèrent des masses de données qu’il faut traiter, sécuriser, échanger. Votre data center fait partie intégrante de notre écosystème. »





Contacter la Direction de l'économie, de l'emploi et de la formation

Directrice  :
Angélique HEBERT-HILAIRE
Courriel : dev.economique@seine-eure.com

Assistante de direction : Patricia CALLOUET
Téléphone : 02 32 50 89 44 

Assistante développement économique : Margo BAZIN
Téléphone : 02 32 50 85 58


Assistantes de gestion administrative et financière : Muriel LORIOT, Stéphanie RIBERPRAY

Responsable du Service Emploi et Formation :
Marie-Hélène DEVAUX
Courriel : plie@seine-eure.com

Service Commercialisation et Implantation :
Courriel : imc@seine-eure.com

Assistante commerciale : Aline FROMENT
Téléphone : 02 32 40 79 50