Communauté d'agglomération Seine-Eure

Les Hauts Prés inaugurés

21-09-16

Le pôle régional d’agriculture biologique des Hauts Prés a été inauguré hier soir, à Val-de-Reuil, en présence du préfet de l’Eure. Ce situe unique en Normandie met en pratique autour de l’agriculture biologique les trois piliers du développement durable: l’environnement, l’économie et le social.


Au départ, il y a l’eau. Celle qui alimente les deux-tiers des habitants de l’Agglomération et qu’il faut protéger des pollutions phytosanitaires. De cette simple volonté, est née toute une filière autour de l’agriculture biologique.
Car pour protéger l’eau potable de la nappe phréatique, l’Agglo a acheté les 110 hectares qui couvrent le champ captant.
« Pour protéger l’eau, nous avions le choix entre planter des arbres ou maintenir une activité agricole sur ces terres et faire de l’agriculture et du maraichage biologiques (80 ha en agriculture et 30 ha en maraichage). C’est cette seconde solution que nous avons choisie, en rachetant 110 hectares du champ captant. Sans les services de l’Etat, dont l’Agence de l’eau Seine-Normandie, nous n’aurions pu y parvenir, a remercié Bernard Leroy, hier, mardi 20 septembre, lors de l’inauguration des Hauts Prés. Cette démarche préventive, concertée, innovante s’inscrit dans la dynamique du cycle de l’eau. »
Le président de l’Agglo a rappelé que Les Hauts Prés était désormais une marque déposée, à l’avenir très certainement prometteur.
 

Naissance d’un pôle régional d’agriculture biologique

Sur le site, une friche industrielle ne demandait qu’à être réhabilitée.
L’Agglo s’y est employée. D’un côté, des bureaux, de l’autre un bâtiment de 10 000 m2 divisé en cellules pour accueillir le matériel, les légumes, les activités de toutes les structures qui composent désormais le pôle d’agriculture biologique des Hauts Prés : l’association des maraîchers des Hauts Prés qui disposent d’un magasin où un marché se tient deux fois par semaine (mercredi et samedi), le groupement régional des agriculteurs biologiques de Normandie, Inter Bio Normandie, Terre Bio Normandie, Ysos, la coopérative d’utilisation de matériel agricole du Pentagone, Seine Saveurs Bio, Saveurs et Savoirs et le pôle rivière et milieux naturels de l’Agglo. Des ateliers peuvent être organisés dans la cuisine pédagogique, essentiellement grâce à Saveurs et Savoirs.

Leurs représentants étaient présents hier à l’inauguration du bâtiment, en présence de Bernard Leroy, président de l’Agglo, du préfet Thierry Coudert, d’André Berne, directeur de l’Agence de l’eau Seine-Normandie, du sénateur et conseiller régional Hervé Maurey, de la conseillère départementale Hafidha Ouadah et de Fadilla Benamara, maire-adjointe de Val-de-Reuil et élue communautaire, déléguée au développement économique.
« Ce lieu est emblématique d’une politique qui intègre différents projets, apprécie le préfet : la protection de l’eau, le maraîchage biologique, la valorisation d’une friche industrielle. La mise en synergie de toutes ces activités, différentes mais complémentaires sur un même site sont au service de la protection de la vie et de l’environnement. »

Unique en Normandie

Le projet, tel qu’il a été conçu par l’Agglo en partenariat étroit avec l’Agence de l’eau, service de l’Etat, est en effet « unique dans l’Eure, certainement en Normandie et peut-être même en France, estime André Berne, directeur de l’Agence de l’Eau. Cette illustration du développement durable est exceptionnelle car on y retrouve les trois piliers : protection de l’environnement, développement économique (par la commercialisation des fruits et légumes) et social (par la mission d’insertion sociale portée par Ysos). En rachetant ces 110 hectares, l’Agglo maitrise 100% des terres du champ captant. L’eau ici est naturellement dénitrifiée et désormais sans phyto. Les 2 M€ que l’Agence de l’eau a investi dans ce projet sont bien placés. »
L’Agence de l’eau y voit aussi une source d’économie : les usines de traitement d’eau potable sont coûteuses et génèrent parfois même des polluants.
 

Le goût du bon

« A terme, 60 personnes travailleront ici, rappelle Fadilla Benamara. Les Hauts Prés offrent aussi l’opportunité de bien nourrir nos enfants dans les crèches et les écoles. »
Les circuits courts, où production et consommateurs sont du même territoire font partie des nouveaux modèles économiques qu’il est aujourd’hui nécessaire de développer.
C’est ce qu’a rappelé Hafidha Ouadah, conseillère départementale. « Les collectivités se doivent de soutenir et trouver des solutions. Le retour au circuit court tient du bon sens économique. »
D’une contrainte (la protection de l’eau), l’Agglo et ses partenaires ont su développer un projet ingénieux, intelligent, innovant. « Une référence en Normandie et au niveau national » selon Hervé Maurey.
  • Le montant de la réhabilitation du bâtiment des Hauts Prés s’élève à 2,5 M€, dont 46% à la charge de l’Agglo, 27% de l’agence de l’eau Seine-Normandie, 22% de la Région et 5% du Département.
  • Les Hauts Prés : voie de l’Ormet, parc d’activités du Vauvray, à Val-de-Reuil. Marché bio le mercredi de 9h à 12h30 et de 16h à 19h, le samedi de 9h à 12h 30 et de 15h à 18h.
 
 





Contacter le service Cycle de l'Eau

Responsable de service : Olivier SWITALA
Courriel :
eau.assainissement@seine-eure.com
Télécopie : 02 32 50 89 65

Assistantes :
Amina EL YAMANI & Céline HENRY
Téléphone : 02 76 46 02 12

Protection de la ressource :
Pierre Julien BAVENT

Suivi et gestion des Travaux et prestation :
Référent ruissellement :
Guillaume MAYEU

Référent exploitation eau potable :
Amélie OURSEL

Référent renouvellement réseau eau potable
Guénaelle BOUARD

Référent travaux assainissement
Eric PEUVOT

Assainissement en domaine privé :
Technicien-responsable d'équipe :
Emmanuel COUPIGNY

Assistante  : Laura VEZAGTI
Téléphone : 02 32 50 89 77

Suivi et régie exploitation des systèmes d'assainissement :
Technicien-responsable d'équipe :
Mathieu BAHEUX