Collectivité territoriale - Communauté d'agglomération Seine-Eure

Le scoop de Frédéric Sanchez

11-07-13
Au cours du dernier conseil métropolitain Créa Seine-Eure avant la trêve estivale, une présentation a été faite des deux projets de plateformes multimodales Seine-Sud et Pîtres-Alizay-Le Manoir. Une présentation suivie d’une annonce importante : la réalisation de la liaison A28-A13 selon le scénario n°2.


Le projet des deux plateformes multimodales a été présenté
Le projet des deux plateformes multimodales a été présenté
Les six urnes n’auront finalement pas été utilisées mardi, dans les locaux de l’Agglo Seine-Eure, au cours du conseil métropolitain. Les délégués devaient en effet élire six nouveaux membres du bureau, conséquence de la fusion de l’Agglo Seine-Eure et de la communauté de communes Seine-Bord le 31 décembre 2012. Les élus ont voté à main levée et ont élu à l’unanimité Angélique Chassy, Janick Léger, Thierry Delamare pour l’Agglo Seine-Eure ; Cyrille Moreau, David Lamiray et Alain Ovide pour la Créa. Le bureau est donc désormais constitué d’un président, un vice-président, 7 délégués issus de l’Agglo Seine-Eure et 8 délégués issus de la Créa.

L’annonce du Premier Ministre

Mais c’est sans conteste, Frédéric Sanchez, président du Pôle Métropolitain qui a fait l’annonce la plus importante. « Le Premier Ministre vient d’annoncer la réalisation de la liaison A28/A13 et qu’il retenait le scénario n°2 » lance le président du Pôle devant une assistance particulièrement attentive. Ce scénario privilégie l’électrification de la ligne ferroviaire Serqueux-Gisors pour le frêt, le doublement de la ligne Paris-Mantes et la construction d’une gare à Rouen. Le projet intègre aussi la ligne nouvelle Paris-Normandie. « En avançant la date de 2030 pour la réalisation de ces travaux, c’est la première fois qu’un gouvernement s’engage concrètement dans un agenda » fait remarquer Frédéric Sanchez. « Retenir le scénario 2 est une excellente nouvelle, estime pour sa part Franck Martin, vice-président du Pôle métropolitain. Ces projets d’infrastructures vont impacter nos budgets et nous devons dès à présent avoir une démarche financière, commencer à économiser, pour que le moment venu, nous puissions participer au financement de ces infrastructures d’envergure nationale et financer nos propres infrastructures. »
Localement, la liaison A 28-A13 impliquerait en effet un barreau de raccordement eurois. Si ces projets dont l’intérêt dépasse largement les frontières haut-normandes, se réalisent, pas question pour autant qu’ils nous échappent totalement ! « Puisque nous avons maintenant un agenda pour la concrétisation de ces projets, estampillons les nôtres d’un label « vallée de la Seine » qui emportera des crédits. Présentons ensemble nos contrats d’agglomération. Organisons-nous pour sortir nos prochains documents à l’automne et qu’ils portent le fruit de nos doubles réflexions » suggère Frédéric Sanchez.

Deux plateformes multimodales

La construction de la liaison A28-A13 donne certainement un peu plus de poids à la réalisation de deux plateformes multimodales dont la présentation a été faite en conseil métropolitain.
Pour Pîtres-Le Manoir-Alizay, la CCI et l’Etat ont lancé l’étude d’un port fluvial vrac à Alizay. L’étude du Département et de l’EPFN porte sur 50 hectares destinés à l’aménagement d’une zone d’activités associant les activités existantes et un renforcement de l’activité industrielle. « Cette zone serait également une réponse à la croissance endogène en mixte artisanal, services aux entreprises et tertiaire » note Fabien Pélaprat, responsable de la planification et de la prospective territoriale à l’Agglo Seine-Eure.
Bertrand Masson, directeur d’études à la direction des grands projets d’aménagements de la Créa, a pris le relais pour présenter le projet de plateforme au sud de l’Agglo de Rouen, sur les communes de Oissel et St-Etienne-du-Rouvray. Sur 500 hectares, elle aurait trois vocations : être un nœud multimodal en termes de logistique avec le développement d’un quai fluvial et d’entrepôts ; favoriser le renforcement industriel grâce au foncier disponible ; et enfin répondre aux besoins des entreprises tertiaires ou artisanales qui veulent voir un peu plus grand. Des études doivent encore être menées sur la complémentarité et le positionnement de ces plateformes.
Avant de se séparer, les délégués métropolitains ont pris connaissance d’une intéressante étude sur les déplacements. Elle démontre notamment que les actifs habitent de plus en plus loin des zones d’emplois, dans les communes péri-urbaines, quitte à multiplier les moyens de transport. La carte Atoumod prend alors tout son sens !
 





Contacter l'Agglomération


Adresse administrative :
CS 10514
27405 LOUVIERS CEDEX

Accueil du public :
Hôtel d'Agglomération
1 place Thorel
27400 LOUVIERS
Téléphone : 02 32 50 85 50
Télécopie : 02 32 50 85 51

Courriel :
agglo@seine-eure.com