Collectivité territoriale - Communauté d'agglomération Seine-Eure

L’Agglo au service des communes

L’Agglomération Seine-Eure peut intervenir sur ses propres bâtiments quand il s’agit de faire des économies d’énergie. Chaque construction nouvelle porte systématiquement une dimension environnementale forte. Elle bâtit désormais des bâtiments Haute Qualité Environnementale voire Très Haute Performance Energétique. Son rôle est aussi d’aider ses communes-membres à diminuer leur consommation énergétique et leur « empreinte » sur l’environnement qu’il faut aujourd’hui coûte que coûte préserver.


L’Agglo au service des communes

Le Conseil en énergie partagé

L’Agglo au service des communes
Dans le cadre de sa politique en faveur des économies d’énergie, l’Agglomération Seine-Eure, en partenariat avec l’Ademe et la Région Haute-Normandie, a décidé de mettre en place un outil de Conseil en Energie Partagé (CEP) auprès de l’ensemble des communes de l’agglomération.
Ce dispositif de CEP a pour objectif d’assister les communes dans leurs démarches de maîtrise et de réduction des consommations énergétiques (électricité, gaz, éclairage public, eau, etc..), en leur offrant un appui technique personnalisé et concret.

Les missions du conseil en énergie partagée
- Conseiller et accompagner dans la gestion énergétique du patrimoine existant (bâtiment et éclairage public) : réalisation de pré-diagnostics, suivi des consommations de fluides, analyse et conseils d’optimisation.
- Conseiller et accompagner dans la mise en œuvre opérationnelle des projets visant à réaliser des économies de flux (eau et énergie) et à recourir aux énergies renouvelables.
- Conseiller et accompagner les communes sur leurs projets de construction et de rénovation dans la recherche de la meilleure performance énergétique.
- Sensibiliser, conseiller et orienter les différents acteurs (élus, techniciens et architectes, entreprises) dans la maîtrise de la demande en énergie (MDE) et plus globalement vers des démarches eco-responsables.

Les missions portent sur l’ensemble des flux dont les dépenses sont assurées par les communes (eau, électricité, gaz, éclairage public, etc).

Ainsi, un travail d’étude des facturations, d’inventaire du patrimoine immobilier et des équipements d’éclairage public, de pré-diagnostics des bâtiments les plus énergivores, est effectué en étroite collaboration avec les équipes techniques de chaque commune.
Un premier bilan énergétique est réalisé et présenté afin de dresser un état des lieux de la commune. En fonction des résultats constatés, des audits énergétiques seront réalisés sur les bâtiments les plus énergivores de chaque commune.
Toutes les communes de l’agglomération qui en font la demande peuvent bénéficier de ce conseil en énergie partagé que l’Agglomération Seine-Eure propose gratuitement, après délibération du conseil municipal.
Les bénéfices pour les communes sont loin d’être négligeables :
- Economies énergétiques et financières (entre 2 et 4 euros/hab/an au niveau national).
- Réduction des impacts sur l’environnement (baisse des émissions de CO2 et de la pollution).
- Modèle d’exemplarité pour l’ensemble des administrés par la mise en avant d’une démarche de Développement Durable s’inscrivant dans le contexte législatif et politique actuel (Grenelle Environnement, Agenda 21 local, Contrat d’agglomération, Plan Climat Régional, Départemental).
- Mutualisation des savoirs et des savoir-faire d’un conseiller entre plusieurs communes pour permettre à chacune de bénéficier de l’expérience des autres collectivités.

Plusieurs communes de l’agglomération ont déjà fait appel à Julie Ngo, conseillère en énergie partagée.
C’est le cas de 19 d’entre elles, tant pour la réalisation d’un bilan énergétique de leur patrimoine, d’un audit bâtiment ou d’un diagnostic de l’éclairage public.

Ces diagnostics ont donné lieu à des travaux dans 14 communes : en savoir plus.


La charte d’éco-engagement

Le 29 mars 2011, des communes de l’Agglomération Seine-Eure ont signé la charte d’éco-engagement. Celle-ci permet aux communes volontaires de décliner l’Agenda 21 intercommunal, à leur échelle, à travers des actions concrètes. Elle représente en effet le chantier n°16 du défi n°4 de l’Agenda 21 : affirmer l’exemplarité de l’agglomération et des communes.

La charte poursuit ainsi trois ambitions : valoriser les bonnes initiatives et pratiques des communes, les inciter à s’engager dans une démarche d’amélioration continue en renforçant leurs actions soutenables, initier de l’échange d’expériences entre elles et avec l’Agglomération.

Les communes signataires sont : La Vacherie, Louviers, Val-de-Reuil, Amfreville-sur-Iton, Saint-Pierre-du-Vauvray, Heudebouville, Pont-de-l’Arche, Le Mesnil-Jourdain, Herqueville, Le Vaudreuil.

Les actions mises en place par les communes peuvent être de trois types : des actions de sensibilisation auprès des habitants, des élus, des enfants, des entrepreneurs ; des actions touchant le fonctionnement de la commune (énergie, évaluation du développement durable, etc) et des bonnes pratiques (gestion des espaces verts, vie citoyenne, achats publics, etc). La charte propose un panel d’actions aux communes, pour que toutes puissent agir, qu’elles que soient leurs caractéristiques, leur population, les possibilités humaines, techniques et financières. Chaque commune doit, au minimum, sélectionner 6 opérations dont au moins une dans chacune des trois rubriques (actions de sensibilisation, actions structurantes, bonnes pratiques).
 





Contacter le Service Transition écologique et énergetique

Chef de Projet Transition Energétique :
Julie NGO

Animatrice Développement Durable :
Claire LABIGNE

Assistante de direction :
Valérie RACINE
Téléphone : 02 76 46 02 11