Communauté d'agglomération Seine-Eure

​Un nouveau bus Transbord qui roule pour l’environnement

17-10-14
L’Agglo a acquis un nouveau bus Transbord. Ce véhicule Mercedes de la gamme Citaro est le premier à appliquer la norme environnementale Euro 6. Trois élus de la commission Transports et Electromobilité sont allés le découvrir sur son site de production, à Ligny-en-Barrois.


Ligny-en-Barrois, dans la Meuse, est un petit village comme il en existe des milliers d’autres en France. A ce détail près qu’un site de production EvoBus (filiale du groupe Daimler) y fabrique chaque année quelque 780 bus de la marque Mercedes.
Pour son réseau Transbord, l’Agglo Seine-Eure vient d’acquérir un nouvel AggloBus de 10,50 m, le premier de  la flotte Transbord à la norme Euro 6.
Pour l’occasion, Sylvie Blandin, présidente de la commission Transports conviviaux et électromobilité et ses deux vice-présidents Jean-Pierre Duvéré et Hervé Letellier se sont rendus à Ligny-en-Barrois, accompagnés de Leila Garnier, directrice de Transdev Déplacements Urbains Seine-Eure (TDU SE, qui exploite le réseau Transbord) et de Marc Monnier, responsable du service Déplacements à l’Agglo.
Là-bas, ils ont découvert toutes les qualités de ce nouveau véhicule, au sein d’un site de production exceptionnel où travaillent 450 personnes.
 

Un bus vert

La norme Euro 6 vise avant tout à réduire les émissions polluantes, principalement le CO2, l’oxyde d’azote, les particules de monoxyde de carbone, d’hydrocarbure et d’ammoniac. « Il existait une norme Euro 5 depuis 2009 et c’est l’addition de différentes technologies qui a permis d’atteindre la norme Euro 6 » explique Nicolas Gasser, ingénieur conseil technique et vente chez Evobus.
Depuis la norme Euro 1 en 1993 à la norme Euro 6 en 2014, les progrès faits en faveur de l’environnement sont phénoménaux. En matière d’oxyde d’azote, la norme est passée de 9g/kwh en 1993 à 0,4 g avec la norme Euro 6 (elle était à 2 g avec Euro 5 en 2009).
Les particules de suie doivent être inférieures à 0,01 g/ kwh et les particules de carbone également. « La norme Euro 6 augmente un peu le prix du bus mais un véhicule plus propre fait faire des économies de carburant de l’ordre de 4 à 5% en moyenne » estime Ludovic de Soras, responsable commercial régional. Et même certainement un peu plus puisque le bus Citaro s’est vu attribuer le trophée de Bus vert 2014 à la suite de tests effectués à Berlin. Ils ont confirmé une diminution de la consommation de carburant de  l’ordre de 8,5% par rapport au modèle Citaro précédent.
Ce Citaro est d’autant plus intéressant que la technologie Mercedes vient s’ajouter à cette norme européenne. La petite délégation a pu s’en apercevoir en faisant un circuit de quelques kilomètres à bord du bus, conduit par Leila Garnier. Equipé de 27 places assises (et 60 debout) dont un espace Usager en Fauteuil Roulant (UFR) et 4 places PMR (personnes à mobilité réduite), ce nouveau bus est particulièrement silencieux. Derrière le volant, Leila Garnier apprécie ses qualités. « Tout le poste de conduite peut être réglé en fonction de la morphologie du conducteur. Ce bus est à la fois puissant, confortable et souple » constate la directrice de TDU SE.
Enfin, ce bus est équipé d’un module de récupération d’énergie. « Ce module accumule l’énergie cinétique (dans les descentes par exemple) et la stocke. Quand le bus est à l’arrêt, cette énergie est « libérée » et utilisée pour les ouvertures de portes, la lumière, etc. En fin de tournée, l’énergie restante est transmise aux batteries. Ce système permet donc d’économiser l’alternateur, de prolonger la durée de vie des batteries, et donc du moteur et du véhicule dans sa globalité » détaille Ludovic de Soras.

Un site à taille humaine

Si cette technologie n’est pas propre au bus de l’Agglo, EvoBus a la particularité de personnaliser les véhicules de ses clients. La carcasse arrive de Mannheim, en Allemagne, déjà peinte et personnalisée. Les options choisies par le client ont en effet une incidence sur la configuration du « squelette » du bus.
Sur le site de Ligny, il est mis en sécurité (car les techniciens vont être amenés à travailler en hauteur) et petit à petit, il est équipé intégralement (pose du système électrique, du moteur, et de tout ce qui fait un bus !). Quatre semaines sont généralement nécessaires pour un équipement complet. « Les véhicules pour le marché français sont 50% plus complexes que ceux du reste de l’Europe. Les bus allemands par exemple, sont beaucoup plus standardisés. Chaque bus français a sa personnalité et il serait impossible de mettre un bus de l’Agglo Seine-Eure à Marseille et de faire venir sur le territoire de la Case un bus de Tours » démontre le responsable du site, Régis Meztger.
Ce nouveau bus sera présenté officiellement jeudi 6 novembre, au cours d’une conférence de presse et rejoindra la flotte Transbord, forte de 35 véhicules.





Contacter la Direction des politiques publiques durables

Directeur : Marc MONNIER
Courriel:
politiquespubliquesdurables@seine-eure.com 

Adjointe au Directeur : Sylvie PONTHIEUX

Assistante de direction : Valérie RACINE
Téléphone : 02 76 46 02 11

Chargée d'opérations : Lauriane DUMONTIER

Chef de projet transition énergetique :
Julie NGO

Coordinatrice développement durable :
Claire LABIGNE