Communauté d'agglomération Seine-Eure

Nord et sud main dans la main

23-11-16

Les quatre membres de la délégation béninoise ont conclu leur semaine en France avec une visite au marché solidaire, samedi, au château de Martot. La semaine a été riche en visites, réunions de travail et rencontres.


Sanni Mama, premier adjoint au maire de la Ville de Bohicon, Gilbert Passa, chef d’arrondissement de Passagon, Hugues Tchaou, responsable coopération décentralisée de la ville de Bohicon et Blanchard Ezin, chargé du service juridique de Bohicon ont planché sur le dossier du bassin versant du Zou, de la taille du département de l’Eure.
Les eaux de ruissellement, non canalisées, font de gros dégâts dans les villages. « Nous repartons avec l’engagement de l’Agence de l’Eau d’une aide sur ce dossier » se satisfait Sanni Mama.
Avant cela, la délégation a visité le pôle d’agriculture bio des Hauts Prés. « Nous avons vu les champs, le bâtiment, rencontré les associations et compris comment étaient préparés les paniers. Nous pouvons reproduire certains pans de cette organisation chez nous » assure Sanni Mama.
Les élus communautaires ont d’ailleurs voté une subvention de 10 000 € pour la création d’une école du maraîchage, à Bohicon, lors du dernier conseil du 17 novembre.
La délégation béninoise a également visité trois entreprises : Lohmann, Angany Genetics et Manoir Industrie. Le travail du métal de cette fonderie, les différents ateliers, les métiers exercés et les perspectives d’évolution de cette entreprise de Pîtres appartenant au groupe chinois Tai Hai ont été riche d’enseignements.
« Apprendre, échanger, comment aider notre population à sortir de la pauvreté. Ici, nous pouvons trouver des réponses à nos questions » estiment les membres de la délégation.
La visite de la médiathèque de Louviers a permis d’entrevoir les collaborations possibles avec la bibliothèque municipale de Bohicon pour qu’elle devienne un outil de promotion à l’éducation.
A l’avenir, c’est sur la collecte et la valorisation des déchets que les élus et responsables de la municipalité de Bohicon veulent aussi travailler. « Nous sentons la disponibilité de l’Agglomération Seine-Eure pour nous accompagner sur ce chantier également » remercie Mama Sanni.
 

La solidarité fait salon

Enfin, samedi matin, avec Bernard Leroy, François Charlier, maire de Martot, Hubert Zoutu, président de la commission Coopération décentralisée de  l’Agglo et le député François Loncle, la délégation a fait le tour des associations présentes au marché solidaire, au château de Martot.
L’occasion pour elles de présenter la cause qu’elles défendent dans les pays du sud. Pour Tous avec Mamabé, association valdérolienne depuis 2003, c’est à Madagascar qu’il faut agir. L’association achète de l’artisanat malgache, revendu en Seine-Eure. Les bénéfices sont renvoyés aux sœurs Franciscaines qui achètent le matériel nécessaire aux 800 enfants de l’école de Tananarive. « D’une part, nous aidons les artisans malgaches et d’autre part les élèves de toute une école du CP à la 3e » résume Janine Coutarel, présidente d’honneur.
 

L’association Les Amis de Timia, portée par Michel Bellevin, à Louviers, soutient la population Touareg du Niger depuis bientôt 20 ans. « Malgré les conflits qui les entourent, les habitants de Timia font de gros efforts pour préserver leur tradition. Ils souhaitent même relancer le tourisme » assure Michel Bellevin.
Son association les aide dans de nombreux domaines : l’éducation, la santé, l’aide aux sinistrés après des inondations, la scolarité... « Il existe un fort désir des parents de scolariser leurs enfants, garçons comme filles. Il s’agit pourtant d’un pays musulman » souligne Michel Bellevin.
L’association vend de très jolis bijoux, remarqués par les visiteurs du marché solidaire.

Sylviane Zongo et Catherine Marie , de l’association Laafi (Damville), ont quant à elles proposé de confectionner des patouliés, petites maniques en tissus dont le nom signifie « même pas chaud ».
Les visiteurs pouvaient acheter le kit à faire chez soi, ou coudre sur place. L’atelier de cartes en tissu, la vente de tabliers, sacs à pain, bijoux, beurre de karité, etc n’ont d’autre but que de récolter des fonds pour financer la construction de foyers pour jeunes filles, au Burkina Fasso, et leur permettre d’aller à l’école plus facilement. L’association termine également la construction d’une école primaire, d’un collège, de leur terrain de sport, à Koudougou pour 300 élèves.
« Sur ce marché, nous sommes au carrefour du donner et du recevoir » constate Sanni Mama.
« Plus on s’intéresse à l’Afrique et plus on en devient amoureux, confie Bernard Leroy. Nous découvrons des hommes et des femmes qui ont une vision de la vie réconfortante, quand chez nous, certaines valeurs se délitent. Grâce à toutes ces associations, nous pouvons rendre cette planète plus agréable. »
La coopération décentralisée a encore de beaux jours devant elle !





Contacter la Direction de la promotion du territoire et de la coopération internationale

Directrice : Vinciane MASURE

Assistante de direction : Célin RAVN
Téléphone : 02 32 50 89 53

communication@seine-eure.com

Chargées de communication : Nelly DAVID, Valérie DAVOUST, Maud Le SOUDEER

Suivi des dossiers de coopération : Nelly DAVID, Céline RAVIN

Chargée des éditions : Barbara ROUYER

Chargée du graphisme : Julie BECQUET

Chargée de la communication interne et du pôle image : Judith DE BIASIO