Communauté d'agglomération Seine-Eure

La lutte contre les ruissellements exposée à la Cop 21

7-12-15

Samedi 5 décembre, le projet de lutte contre les ruissellements du bassin versant du Zou a été placé sous le feu des projecteurs de la Cop 21, avec Hubert Zoutu, et Luc Atrokpo à la tribune.


« Le projet pour le bassin versant du Zou n’est plus un projet en vase clos. Grâce à la Cop 21, nous l’avons mis à la connaissance du monde entier. Il a été mis en lumière et tous les partenaires qui travaillent dessus également. »
C’est le sentiment ressenti par Luc Atrokpo, maire de Bohicon et président de la communauté de communes du Zou au Bénin (CCZ), au sortir de la présentation qu’il en a faite, avec Hubert Zoutu, vice-président chargé de la coopération décentralisée à l’Agglo.
Tous deux se sont rendus à l’espace Générations climat de la Cop 21, à Paris-Le Bourget, samedi, à l’invitation du ministère des Affaires étrangères et du développement international.
Le ministère avait en effet lancé un appel à projets climats sur la lutte contre le dérèglement climatique. Il a reçu 36 dossiers, en a sélectionné 21 et 9 ont été retenus pour être présentés à la Cop 21. Le projet mené par l’Agglomération Seine-Eure sur la lutte contre les ruissellements dans le bassin versant du Zou en faisait partie.
A la tribune, Luc Atrokpo explique les conséquences du dérèglement dans le bassin versant qui compte quelque 900 000 habitants. « Nous sommes confrontés de plus en plus souvent à des problèmes d’inondations. Quand il pleut, certaines communes sont inondées quand d’autres manquent d’eau. Nous sommes passés de 4 à 3 saisons des pluies et quand elles arrivent, elles sont souvent très violentes » retrace le maire de Bohicon.

S’enrichir mutuellement des solutions mises en place

La ressource première des habitants est l’agriculture ou le maraichage. Difficile de savoir quand semer quand la saison des pluies est retardée. « Les éleveurs de bétail sont obligés de déplacer leurs troupeaux pour trouver de l’eau et entrent en conflit avec les agriculteurs. Il faudrait amener l’eau à eux et non le contraire »  poursuit-il.
Maintenir l’eau là où elle tombe, c’est tout le projet que l’Agglo, la CCZ et ses partenaires veulent désormais concrétiser.
« Une étude va débuter qui va d’abord établir un diagnostic détaillé de la situation, puis élaborer un plan d’actions pour maitriser les phénomènes de ruissellement. Nous privilégierons les petites réalisations pour permettre à la population de se les approprier et de les entretenir », a enchainé Hubert Zoutu devant le public de la Cop 21. Et si l’étude a une telle envergure (400 000 €), c’est parce qu’elle doit être à la hauteur des enjeux et du bassin versant : 6 000 km2 soit la taille du département de l’Eure ! »
L’ampleur du projet a incité tous les partenaires du Zou à s’unir, en premier lieu l’Agence de l’Eau Seine-Normandie qui apporte 250 000 € pour financer l’étude, mais aussi le Ministère des affaires étrangères, des communes belges, des communes et associations béninoises, etc. Cette plateforme de partenaires sera animée et coordonnée par l’Agglo Seine-Eure.
« La table-ronde organisée à la Cop 21 a permis de constater que nous ne sommes pas les seuls à rencontrer des problèmes de ruissellements et d’inondations. La problématique est similaire dans différentes parties du monde. Chacun apporte sa réponse. Nous nous enrichissons mutuellement des solutions mises en place ailleurs, s’accordent à dire Luc Atrokpo et Hubert Zoutu. Tout ce que nous voulons, c’est que nos populations vivent tranquillement sans cette inquiétude de tout perdre à chaque inondation. La Cop 21 aura permis à chacun d’en prendre conscience. » 





Contacter la Direction de la promotion du territoire et de la coopération internationale

Directrice : Vinciane MASURE

Assistante de direction : Célin RAVN
Téléphone : 02 32 50 89 53

communication@seine-eure.com

Chargées de communication : Nelly DAVID, Valérie DAVOUST, Maud Le SOUDEER

Suivi des dossiers de coopération : Nelly DAVID, Céline RAVIN

Chargée des éditions : Barbara ROUYER

Chargée du graphisme : Julie BECQUET

Chargée de la communication interne et du pôle image : Judith DE BIASIO