Communauté d'agglomération Seine-Eure

72 familles à alimentation positive !

17-10-17

Le troisième défi Familles à alimentation positive détient déjà un record : celui du plus grand nombre de familles inscrites. Elles sont 72 à être prêtes à manger bio, local sans augmenter leur budget alimentation.


Le site pour la soirée de lancement du défi Faap (Défi Familles à alimentation positive), organisé par l’Agglomération Seine-Eure,  est bien choisi : les Hauts Prés, pôle d’agriculture biologique de l’Agglomération Seine-Eure.

Là-bas, on y cultive et on y vend des légumes bio. C’est justement ce à quoi s’engagent les 6 équipes de 12 foyers inscrites au Défi : manger bio, local sans augmenter leur budget alimentation pour autant.

« On vous aidera, promet Marie Thomassin, chargée de mission de l’association Bio Normandie et chargée par l’Agglo d’animer le Défi. Durant toute sa durée (de novembre à mai), des animations vous seront proposées : 2 visites de sites biologiques (Les Hauts Prés et la ferme de M. Brière aux Andelys), la visite de Biocoop, un rendez-vous avec une diététicienne, un atelier culinaire avec l’association Saveurs et Savoirs, un concours de cuisine, une initiation au jardinage bio avec Les Jardiniers de l’Eure, avant la soirée de clôture. »
 

Créer un cercle vertueux

Pour voir la progression des produits bio dans le frigo des familles, 3 relevés d’achat sont prévus. « L’important est simplement de faire mieux qu’aujourd’hui, quel que soit le niveau d’où l’on part » relativise Marie Thomassin.

« Outre les aspects positifs sur la santé, le défi fait sens avec la politique que nous voulons mener dans la restauration scolaire, et avec le projet d’alimentation territorial que nous voulons élaborer, rappelle Anne Terlez, présidente de la commission des Politiques Publiques Durables à l’Agglomération. En tant que collectivité, il nous appartient de fixer un cap en termes d’alimentation durable. Avec un projet d’alimentation territorial, nous incitons les producteurs à se convertir au bio, puis nous pouvons demander qu’un pourcentage de produits bio soit inclus dans les repas à la cantine.  Petit à petit, nous toucherons ainsi les restaurants d’entreprises et les particuliers. Le biologique crée des débouchés économiques. Plus on trouvera de produits bio sur les étals et plus les foyers en consommeront. C’est un cercle vertueux. » 

Avec Les Hauts Prés, avec le Défi Faap, l’Agglomération Seine-Eure insuffle une dynamique. Pour Christophe Lançon, administrateur d’Agrobio Normandie, « le contenu de l’assiette doit dépasser les clivages politiques. Il y a ici, une réelle volonté de développer le bio ».

Des salariés de Johnson&Johnson sont en tout cas très motivés. Une vingtaine d’entre eux, répartis en 2 équipes s’engagent dans le défi. « J&J a des axes environnementaux forts. En participant au défi, nous pourrons communiquer sur cette opération en interne, donner des conseils, partager nos initiatives » expliquent Marie, Anaïs, Aline et Eugénie. « Beaucoup veulent manger mieux sans savoir comment s’y prendre, ajoute Guillaume.  Le défi nous permettra de connaître les réseaux et les producteurs locaux. »
 
 





Contacter la Direction des Politiques publiques durables

Directeur : Marc MONNIER

Adjointe au Directeur : Sylvie PONTHIEUX

Assistante de direction : Valérie RACINE
Téléphone : 02 76 46 02 11

politiquespubliquesdurables@seine-eure.com

Cheffe de projet Energie : Julie NGO

Coordinatrice développement durable : Claire LABIGNE

Chargée d'opérations : Lauriane DUMONTIER